<< Page précédente

MUSIQUE >> ANALYSE

Antoine PEYROL et ses noëls provençaux

41 noëls, en provençal

Page en construction, merci de revenir plus tard...

Introduction :

 

Antoine PEIROL ou PEYROL (04/02 ou 03/04/1709-19/06 ou 07/1779) était un ébéniste (maître menuisier) d'Avignon.

Fils de François PEYROL (menuisier peu fortuné, ménager) et de Jeanne BERTAUD, il restera fils unique. Son père décédant en 1712, c’est surtout son parrain Antoine FIGUIÈRES, menuisier et ébéniste [fustier], qui se chargea de son éducation. Il se marie en 1733 avec Marie-Anne ISOUARD (1714-1785), issue d’une famille de modestes artisans originaires du Barroux mais habitant en Avignon. Le 6 juillet 1738, il est élu bayle de sa corporation, c’est-à-dire syndic.
De leurs sept enfants, seuls quatre ont survécu :

  • Marie-Rose (1739-1821), mariée le 13 juillet 1760 avec Jean-Jacques PRÉVOT, ébéniste, bisaïeul de son biographe Philippe PRÉVOT.
  • Jean-Thomas (1744-1794), employé dans l’administration coloniale, qui va rééditer le recueil des noëls de son père.
  • Marie-Ursule (1750-1776), mariée en 1770 avec Pierre-Joseph PALUN, relieur, décédé en 1775.
  • Jean-François-Magne (1753-1781).

Un témoignage tardif nous le dépeint ainsi :

« Mon bisaïeul était de taille élevée, légèrement voûté, conséquence de sa profession. De longs cheveux bouclés encadraient son visage rasé, animé par des yeux vifs, parfois malicieux. Antoine PEYROL aimait et pratiquait la galéjade. Galéjade toujours amusante, souvent spirituelle, jamais méchante. Le soir, les longues veillées d’hiver, des amis se réunissaient chez lui. Il les égayait par ses contes et ses boutades. C’est dans ce cénacle d’intimes, pour les distraire, pour les amuser, qu’il composa ses premières œuvres ; œuvres qu’il ne destinait pas à la publicité. »

Ses 41 noëls, 3 chansons et 3 corantins (tout en langue provençale comtadine) ont été publiés en 1760 (donc du vivant de l'auteur).
NB : Trois de ses noëls ont trait à des évènements situés entre 1755 et 1758 (notamment le noël n°14).

Ses noëls étaient principalement chantés à l'église St Didier d'Avignon. Mais les critiques préféraient de loin les noëls de SABOLY : "Saboly au pinacle, Peirol aux gémonies".

>>> Pour en savoir plus...

buste de Nicolas SABOLY

Remarques sur le style d'A. PEYROL :


[Remonter]


I) Chants de Noël en provençal :

* 1er noël >>> Veici, bergié, uno nouvello / Voici, bergers, une nouvelle :

- Présentation de cette chanson : L'annonce aux bergers.

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air de "Venès, enfans, au Casechisme".

Version originelle :

Version provençale graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
Veici, Bergié, unou nouvelle
Que segur vous attendias pa ,
Vous assure qu'es dei plus belle ,
An dit que lou bon Diou es na ,
Ou gro de l'hiver , (bis)
Dins un paoure estable ,
Eou qu'es lou Mestre de l'Univer.
Per tout lou mounde se fay feste ,
Noun jamay s'est vi tant de joa ,
Y'a un milliou d'esprits celeste
Que cantavoun lou Gloria ;
Ren de beou coum'aco d'aqui , (bis)
Aqueou lio semble un Paradi.

COUBLET N°2 :
Disoun qu'es na din la Judée ,
Leis Anges nous l'an declara ,
Ben proche de la Galilée ,
Ansin érou proufetiza
Y'a quatre mille an.
Que chascun l'espere ,
Despui lou pecca dou pere Adam,
Leis habitant d'aquestou Ville

Voloun y'ana per l'adoura ;
Pichos et gran, riche et pourille
Partoun deman sen differa ,
Es ansin qu'an delibera ,
Voloun y'estre à souleou leva.

COUBLET N°3 :
Noste gran Prince plen de zèle ,
Eme Messieus lei Magistra ,
Suivi de sa Cour qu'es fort belle,
De bon matin ye soun ana ,
Y'an pourta lei claou
De l'houstaou de Ville ,
Dou Palay, de toutei lei pourtaou ,
En ye disen : Souverain Mestre ,
Davan vous y'a gis de grandour ,
Vous proumetten de toujours estre
Vostei très-humble servitour ,
Vous preguen d'avé coumpassion
De tout lou pople d'Avignoun .

COUBLET N°4 :
Noste pastour , gran persounage ,
A la testou de soun troupeou ;
Y'es ana rendre seis houmage ,
S'es prousterna davan l'Agnieou ,
Y'a dit : Monseignour ,
Venés su la terre
Fayre l'ouffice de bon Pastour.
Sian de paourei brebis errante ,
Nous venen rengea oupré de vou :
Sous vostou mau toutou puissante ,
N'ouren pas poou dei den dou lou ,
Sias vengu per l'encadena ,
Hurlara proun, may mourdra pa.

COUBLET N°5 :
Leis Avouca, gen de counscience ,
Ye soun vengu fayre la cour :
Chascun y'a fa la reverence
Eme sa raoubou de douctour ,
Et lou plus saven
A fach une harangue
Su lei grandour dou bel Inoucen.
Y'a dit : Vous sias la sapience ,
Lou vrai Douctour très-eclaira ,
Et la grandour per excelence ,
Plus beou que toutei lei beouta ,
Davan vous tout n'es que neant ,
An un mot sias lou Tout-puissant.

COUBLET N°6 :
Un Médecin dei plus habile ,
Davan l'Enfan s'es presenta ;
Et San Jousé d'un air tranquile ,
Y'a dit : Moussu , que demanda ?
L'Enfan n'a pas maou ,
Ven dessu là terre
Per gari lei san et lei malaou.
Intré dedin la cabanete
Un Pintre de vintou-cinq an ,
Em'un crayoun et sa palete ,
En fixen aqueou bel Enfan ,
Lestamen eme soun pinceou
Faguet un pourtrait dei plus beou.

COUBLET N°7 :
Es vengu un Apouticari
Em'unou bouitou sous lou bra :
La Vierge y'a dit qu'ana fayre ,
L'Enfan n'es ren incoumouda ,
Dit que voou mouri
Sen gis de remedi ,
Sense aco sayan toutei peri.
Un Architete counsultave
Per counstruire un beou bastimen ,
A vis l'Enfan que tramblouyave ,
Y'a dit , moun Dieou , sias pas trop ben :
L'Inoucen y'a dit : moun ami ,
Yeou n'en sieou na que per souffri.

COUBLET N°8 :
Un Cirurgien dei plus capable
Es vengu adoura l'Enfan ,
Y'a dit : moun Dieu , que sias eimable ,
Eme sa lancete à la man ;
Len bel Inoucen ,
Eme sei menotte ,
Y'a fa signe qu'érou pas enca ten.
Es pui vengut un riche Orfévre ,
Qu'a presenta à l'Innocen
Un jougué d'or dei plus superbe ,
Em'unou veisselle d'argen ;
La Vierge y'a dit : moun ami,
Sourté leou tout aco d'eici.

COUBLET N°9 :
N'aven pas besoun de richesse ,
La paoureta es noste tresor ,
L'humilita nostou noublesse ,
Couneissen ni argen ui or ;
Noste beou Poupoun ;
Qu'es dessu la paille ,
Voou estre eou meme nostou rançoun ;
Es la vertu que moun Fis ame ,
Ven coundana la vanita ,
A moudi lou mounde proufane ,
Sei maximou lou fan ploura ,
Ven cerqua la paourou brebi ,
Per ellou voou un jour mouri

COUBLET N°10 :
Lou corps dei marchan Tafatayre ,
Et toutei lei marchan Drapié ,
Expressamen fagueroun fayre
Unou bellou tapissarié ,
Per couvri lei traou ,
Fentes et crebasse ,
Afin que l'Enfan prenguesse pas maou.
Dou tem que la mettien en place ,
Lou Seigue gran s'es leva dré ,
Et y'a dit : fasés-me la grace ,
Leissas ansin nostei paré ;
Dieou n'en voou estre maou lougea ,
Per coundana la vanita.

COUBLET N°11 :
Ensuite venguet unou bande
De toutou sortou de mestié ,
Chascun n'en pourté soun ouffrande
A l'Enfan Gesus din soun lié ;
Prousterna à ginoun
Eme moudestie ,
Fagueroun toutei l'adouratioun ,
Feliciteroun l'Accouchade
Et San Jousé lou Seigne-gran ,
Chascun ye fagué l'accoulade ,
Eme lou capeou à la man ,
Entouneroun lou Sub ruum.
Per obteni sa proutectioun.

COUBLET N°1 :
Veici, Bergié, uno nouvello
Que segur vous atendias pas,
Vous assure qu'es di plus bello,
An di que lou bon Diéu es na,
Au gros de l'ivèr, (bis)
Dins un paure estable,
Èu qu'es lou Mèstre de l'Univer.
Pèr tout lou mounde se fai fèsto,
Noun jamai s'es vist tant de joio,
Y'a un millioun d'esperit celeste
Que cantavon lou Gloria ;
Ren de bèu coum'aco d'aqui, (bis)
Aquéu lio semblo un paradis.

COUBLET N°2 :
Dison qu'es na dins la Judèio,
Lis ange nous l'an declara,
Ben proche de la Galilèio,
Ansin èro proutetisa
I'a quatre milo an.
Que chascun l'espèro,
Despièi lou pecat dóu paire Adam,
Lis abitant d'aquesto vilo .
Volon i'ana pèr l'adoura ;
Pichot(s) e grand, riche(s) e pàure
Parton deman sèns difera,
Es ansin qu'en delibera,
Volon i'èstre à soulèu leva.

COUBLET N°3 :
Noste gradn prince plen de zèle,
Eme moussu li magistra,
Segui de sa cour qu'es fort bello,
De bon matin ié soun ana,
I'an pourta li clau
De l'oustau de vilo,
Dóu palai, de tóuti li pourtau,
En ié disen : "Souverain Mèstre,
Davans vous i'a gis de grandour,
Vous proumeten de toujour èstre
Vòsti tres-umble servitour,
Vous preguen d'avé coumpassioun
De tout lou pople d'Avignoun."

COUBLET N°4 :
Noste pastour, grand persounage,
À la tèsto de soun troupèu,
I'es ana rèndre sis óumage,
S'es prousterna davans l'agniéu,
Y'a dit : "Mounsegnour,
Venès sus la Terro
Faire l'oufice de bon pastour.
Sian de pàuri brebis erranto,
Nous venen renja aupres de vous :
Sous voste mau touto puissanto,
N'auren pas pòu di dent dóu loup,
Sias vengu pèr l'encadena,
Urlara proun, mai mourdra pas."

COUBLET N°5 :
Lis avouca, gènt de counscienço,
Ié soun vengu faire la cour :
Chascun i'a fa la reverènço
Emé sa raubo de douctour,
E lou plus saven
A fach uno arangue
Sus li grandour dóu bel inoucen.
I'a di : "Vous sias la sapienço,
Lou verai douctour très-eclara,
E la grandour pèr eicelènço,
Plus bèu que tóuti li bèuta,
Davans vous tout n'es que neant,
An un mot sias lou tout-puissant.

COUBLET N°6 :
Un medecin di plus abile,
Davans l'enfant s'es presenta ;
E Sant Jóusè d'un èr tranquile,
I'a di : "Moussu, que demanda ?
L'enfant n'a pas mau,
Ven dessus la Terro
Pèr gari li sant e li malau.
Intrè dedins la cabaneto
Un pintre de vinto-cinq an,
Em' un craioun e sa paleto,
En fiscen aquéu bel enfant,
Lestamen emé soun pincèu,
Faguè(t) un pourtrat di plus bèu.

COUBLET N°7 :
Es vengu un apouticàri
Em'uno bouito sout lou bras :
La vierge i'a di qu'ana faire,
L'enfant n'es rèn incoumouda,
Dis que vòu mouri
Sens gis de remedi,
Sens acò saian tóuti peri.
Un architete counsultave
Pèr counstruire un bèu bastimen,
A vist l'enfant que tramblouiave,
I'a di : "Moun Diéu, sias pas trop bèn."
L'inoucen i'a di : "Moun ami,
Iéu n'en siéu na que pèr souffri."

COUBLET N°8 :
Un cirurgien di plus capable
Es vengu adoura l'enfant,
I'a di : "Moun Diéu, que sias eimable",
Emé sa lanceto à la man ;
Lou bel inoucen,
Emé si menotto,
I'a fa signe qu'éro pas enca ten.
Es puis vengu un riche ourfèvre,
Qu'a presenta à l'inoucen
Un jougué d'or di plus superbe,
Em'uno veissello d'argènt ;
La vierge i'a dit : "Moun ami,
Sourtè lèu tout aco d'eici".

COUBLET N°9 :
N'aven pas besoun de richesso,
La paureta es noste tresor,
L'umilita nosto noublesso,
Couneissèn ni argent ni or ;
Noste bèu poupoun
Qu'es dessus la paio,
Vòu èstre èu meme nosto rançoun ;
Es la vertu que moun fiéu amo,
Ven coundana la vanita,
A maudi lou mounde proufane,
Si maximo lou fan ploura,
Ven cerqua la pauro brebi,
Pèr elo vòu un jour mouri.

COUBLET N°10 :
Lou cors di marchand tafataire,
E tóuti li marchand drapié,
Espressamen faguèron faire
Uno bello tapissarié
Pèr couvri li trau,
Fento e crebasso,
Afin que l'enfant prenguèsse pas mau.
Dóu tèms que la metien en plaço,
Lou segne-grand s'es leva dré,
E i'a di : "Fasés-me la graço,
Leissas ansin nésti paré ;
Diéu n'en vòu èstre mau louja
Pèr coundana la vanita."

COUBLET N°11 :
Ensuite, venguè(t) uno bando
De touto sorto de mestié,
Chascun n'en pourtè soun oufrando
À l'enfant Jèsu dins soun lié ;
Prousterna à ginous
Emé moudestié,
Faguèron téuti l'adouracioun,
Felicitèron l'acouchado
E Sant Jóusè lou segne-grand,
Chascun ié faguè l'acoulado
Emé lou capèu à la man,
Entounèron lou Sub ruum
Pèr oubteni sa prouteicioun.

COUPLET N°1 :
Voici, bergers, une nouvelle
À laquelle sûrement vous ne vous attendiez pas.
Je vous assure qu'elle est belle,
Ils ont dit que le bon Dieu est né,
En plein hiver,
Dans une pauvre étable,
Lui qui est le maître de l'univers.
Pour tout le monde, on fait la fête,
Non, jamais on a vu autant de joie,
Il y a un million d'esprits célestes
Qui chantaient le Gloria ;
Rien de beau comme celui d'ici, (bis)
Ce lieu semble un paradis.

COUPLET N°2 :
On dit qu'il est né en Judée,
Les anges nous l'ont déclaré
Bien proche de la Galilée,
Ainsi c'était profétisé
Il y a quatre mille ans.
Que chacun l'espère,
Depuis le pécher du père Adam,
Les habitants de cette ville
Veulent y aller pour l'adorer ;
Petits et grands, riches et pauvres
Partent demain sans différer,
C'est ainsi qu'ils ont délibéré,
Ils veulent y être au lever du soleil.

COUPLET N°3 :
Nos grands princes plein de zèle,
Avec messieurs les magistrats,
Suivis de leur cour qui est fort belle,
De bon matin y sont allés.
Il y ont porté les clefs
De l'hôtel de ville,
Du palais, de tous les portails,
En lui disant : "Souverain maître,
Devant vous, il n'y a pas de grandeur,
Nous vous promettons de toujours être
Vos très humbles serviteurs,
Vous prions d'avoir de la compassion
Pour tout le peuple d'Avignon."

COUPLET N°4 :
Notre berger, grand personnage,
À la tête de son troupeau,
Y est allé rendre ses hommages,
S'est prosterné devant l'agneau,
Il y a dit : "Monseigneur,
Venez sur la Terre
Faire l'office de bon pasteur.
Nous sommes des pauvres brebis errantes,
Nous venons nous ranger auprès de vous :
Sous votre
Nous n'aurons pas peur des dents du loup,
Vous êtes venus pour l'enchaîner,
Il hurlera assez, mais ne mordra pas.

COUPLET N°5 :
Les avocats, gens de conscience,
Y sont venus faire la cour :
Chacun y a fait la révérence
Avec sa robe de docteur,
Et le plus savant
A fait une
Sur les grandeurs du bel innoncent.
Il y a dit : "Vous êtes la
Le vrai docteur très éclairé
Et la grandeur par excellence,
Plus beau que toutes les beautés,
Devant vous tout n'est que néant,
En un mot, vous êtes le tout-puissant.

COUPLET N°6 :
Un médecin des plus habiles,
Devant l'enfant, s'est présenté :
Et saint Joseph d'un air tranquille,
Lui a dit : "Monsieur, que demander ?
L'enfant n'est pas mal,
Il vient sur la Terre
Pour guérir les saints et les malades.
Il entra dans la cabanette
Un peintre de vingt-cinq ans,
Avec un crayon et sa palette,
En fixant ce bel enfant,
Lestement avec son pinceau,
Il fit un portrait des plus beaux.

COUPLET N°7 :
Il est venu un apothicaire
Avec une boîte sous le bras :
La vierge lui a dit qu
L'enfant
Dit qu'il veut mourir
Sans aucun remède,
Sans cela
Un architecte
Pour construire un beau bâtiment,
A vu l'enfant qui tremblait.
Il lui a dit : "Mon Dieu, vous n'êtes pas trop bien."
L'innoncent lui a dit : "Mon ami,
Moi je suis né que pour souffrir."

COUPLET N°8 :
Un chirurgien des plus capables
Est venu adorer l'enfant.
Il lui a dit : "Mon Dieu, que vous êtes aimable."
Avec sa
Le bel innocent,
Avec ses menottes,
Lui a fait signe qu'il n'était pas encore .
Puis il est venu un riche orfèvre
Qui a présneter à l'innocent
Un bijou en or des plus superbes
Avec une vaisselle en argent ;
La vierge lui a dit : "Mon ami,
Sortez vite tout cela d'ici."

COUPLET N°9 :
Nous n'avons pas besoin de richesse,
La pauvreté est notre trésor,
L'umilité notre noblesse,
Nous ne connaissons ni l'argent ni l'or ;
Notre beau poupon
Qui est dessus la paille,
Veut être lui-même notre rançon ;
C'est la vertu que mon fils
V
Il a maudit le monde profane,
Ses maximes le font pleurer,
Il vient chercher la pauvre brebis,
Pour elle, il veut un jour mourir.

COUPLET N°10 :
Le corps des marchands
Et tous les marchands drapiers,
Expressement firent faire
Une belle tapisserie
Pour couvrir les trous,
Fentes et crevasses,
Afin que l'enfant ne prenne pas mal.
Du temps qu'ils la mettaient en place,
Le grand seigneur s'est levé droit
Et a dit : "Faites-moi la grâce,
Laissez ainsi nos
Dieu
Pour condamner la vanité."

COUPLET N°11 :
Ensuite, vint une bande
De toutes sortes de métiers,
Cahcun en porta son offrande
À l'enfant Jésus dans son lit ;
Prosterné à genoux
Avec modestie,
Ils firent tous l'adoration,
Félicitèrent l'accouchée
Et saint Joseph le grand seigneur,
Cacun lui fit l'accolade
Avec le chapeau à la main ;
Ils entonnèrent le
Pour obtenir sa protection.


[Remonter]

* 2ème noël >>> À niue un ange a crida / La nuit un ange a crié :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air de "Virou lou tour de la paourou Jano".

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
ANieu un Ange a crida
Que Dieou érou na ,
Toutou la Ville d'Avignoun
Cantoun de Noué , de Cansoun
A l'hounour d'aquel Inoucen
Qu'es na su lou fen.

COUBLET N°2 :
A l'hounour d'aquel inoucen
Qu'es na su lou fen.
Lei Mourgues en coumunouta
S'en van l'adoura ,
Cascune a din soun Couven
De Nativita , et ye van souven

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUBLET N°1 :
Anieu un ange a crida
Que Diéu èro na(scu),
Touto la vilo d'Avignoun
Canton de nouvè, de cansoun,
À l'ounour d'aquel inoucènt
Qu'es na sus lou fèn.

COUBLET N°2 :
À l'ounour d'aquel inoucènt
Qu'es na sus lou
Li
S'en
Chascuno
De nativita, e ié .

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUPLET N°1 :
La nuit, un ange a crié
Que Dieu était né,
Toute la ville d'Avignon
Chante des noëls, des chansons,
En l'honneur de cet innocent
Qui est né sur le foin.

COUPLET N°2 :
En l'honneur de cet innocent
Qui est né sur le foin.
Les
S'en vont l'adorer,
Chacune
De nativité .

COUPLET N°3 :
L.

COUPLET N°4 :
E.

COUPLET N°5 :
A.

COUPLET N°6 :
N.


[Remonter]

* 3ème noël >>> À niue un ange a fa la crido / La nuit un ange a crié :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air de "Des Pélerins".

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
A Nieu un Ange a fa la cride
Dins Avignoun ,
Per lei bourgadou , lei bastide
Deis enviroun ,
A dit que Dieu érou nascu
Dins un estable :
Si l'avieou pas ben entendu ,
Dirieou qu'es pas crouyable.
Toutei lei grangié dou terrayre
Ye soun vengu ,
Jamay s'es vis un tal affayré ,
N'ouzias que bru ,
Ouzias toutei leis animaou
Dou vesinage ,
Cantavoun que vous fasien gaou ,
Chascun à soun lengage.

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUBLET N°1 :
À niue un ange a fa la crido
Dins Avignoun,
Pèr li bourgado, li bastido
Dis enviroun ,
A di que Diéu èro nascu
Dins un estable :
Se l'aviéu pas bèn entendu ,
Diriéu qu'es pas crouiable.
Tóuti li grangié dóu terraire
Ié soun vengu ,
Jamai s'es vis un tal afairo,
N'ausias que bru,
Ausias tóuti lis animau
Dóu vesinage,
Cantavon que vous fasien gau,
Chascun à soun lengage.

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUPLET N°1 :
La nuit un ange a crié
Dans Avignon,
Pour les bourgades, les maisons
Des environs.
Il a dit que Dieu était né
Dans une étable :
Si je ne l'avais pas bien entendu,
Je dirais que ce n'est pas croyable.
Toutes les granges du terroir
Y sont venus.
Jamais on a vu une telle affaire,
Vous n'y entendiez que du bruit,
Vous entendiez tous les animaux
Du voisinage,
Il chantaient que cela faisait plaisir,
Chacun dans son langage.

COUPLET N°2 :
.

COUPLET N°3 :
.

COUPLET N°4 :
.

COUPLET N°5 :
.

COUPLET N°6 :
.


[Remonter]

* 4ème noël >>> À niue, tout noste vesina / La nuit, tout notre voisinage :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air de "De la Marche Royale".

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
ANieu tout noste vesina
A crida que Dieu érou na ,
Que foulié proumtamen y'ana ,
An fa tout lou tour d'Avignoun ,
Disien per cayres et cantoun ,
Que l'Enfan fasié coumpassion.

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUBLET N°1 :
À niue, tout noste vesina
A crida que Diéu èro nas,
Que falié prountamèn i'ana,
An fa tout lou tour d'Avignoun,
Disien père caire(s) e cantoun,
Que l'enfan fasié coumpassioun.

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUPLET N°1 :
La nuit, notre voisinage
A crié que Dieu était né,
Qu'il fallait promptement y aller,
Ils ont fait le tour d'Avignon,
Ils disaient par coins et cantons,
Que l'enfant faisait compassion.

COUPLET N°2 :
.

COUPLET N°3 :
.

COUPLET N°4 :
.

COUPLET N°5 :
.

COUPLET N°6 :
.


[Remonter]

* 5ème noël >>> Lou bèu jour dis Inoucèn / Le beau jour des Innoncents :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air de "N'aoutrei sian d'enfan de cor / Nautre sian d'enfant de cor / Nous qui sommes des enfants de choeur".

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
LOu beou jour deis Inoucen ,
Lei Clarjoun soun fort counten ,
Savoun ben que ye pen
A l'oureye , Chascun veye ,
Savouu ben de certèn ,
Qu'ouran quaouque beou presen.

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUBLET N°1 :
Lou bèu jour dis Inoucènt,
Li clarjoun soun fort countènt,
Sabon bèn que ié pèn
À l'
Sabon bèn de
Qu'auran quauque bèu presènt.

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUPLET N°1 :
Le beau jour des innocents,
Les clercs sont fort contents,
Ils savent bien que
À
Ils savent bien certainement,
Qu'ils auront quelques beaux cadeaux.

COUPLET N°2 :
.

COUPLET N°3 :
.

COUPLET N°4 :
.

COUPLET N°5 :
.

COUPLET N°6 :
.


[Remonter]

* 6ème noël >>> Aniue Messieur lis ourganiste / La nuit messieurs les organistes :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air de "M'es defendu de passa pèr Avignoun".

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
ANieu Messieus leis Ourganiste
An touca de talou façoun ,
Que leis ay més sur unou liste ,
Per n'en fayre la relatioun ;
An touca doax houre aderren ,
A l'hounour dou bel Inoucen
Qu'es na dins un estable ,
Ven per paga ce que deven ,
Noas aoutrei misérable.

COUBLET N°2 :
Celebren la bellou neissence
Dou Rei de toutei lei Natioun ,
Se fay de grand rejouissence
Din nostei Gleison d'Avignoun ,
Leis Orgue an fa gran carriyoun
A l'hounour d'aqueou beou Poupoun ,
Tout lou tem de Matine .
Ei gran Messe , ei Benedictioun ,
Se soun pousa qu'à Prime.

COUBLET N°3 :
Me sieu trouva à Nostrou-Dame ,
A vounge houres ou enviroun ;
Ay ouzi l'orgue que rounfla e ,
Ay vis l'Ourganiste eilamoun :
Un poon après lou Venite ,
A jouga l'air d'un vièi Noué,
Que l'ay din la memoire :
Louen lou Seignour à jamé ,
Canten toutei sa gloire.

COUBLET N°4 :
A Sant Agrico disien l'hymne
A ...

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUBLET N°1 :
Aniue Messieur lis ourganiste
An touca de talo façoun,
Que lis ai mes sus uno listo,
Pèr n'en faire la relacioun ;
An touca dos ouro aderren,
À l'ounour dóu bel Inoucèn
Qu'es na dins un estable,
Vèn pèr paga ço que devèn,
Nous àutri miserable.

COUBLET N°2 :
Celebren la bello neissènço
Déu rèi de téuti li nacioun,
Se fai de grand rejouïssènço
Dins nòsti glèiso d'Avignoun,
Lis
À l'ounour d'aquéu bèu
Tout lou tèms de
Es grand messo, es benedicioun,
S .

COUBLET N°3 :
Me siéu trouba à Nosto-Damo,
A vounge ouro o enviroun ;
Ai ausi l'orgue que rounfla e,
Ai vist l'Ourganiste eilamount :
Un poun après lou Venite,
A jouga l'èr d'un vièi nouvè,
Que l'ai dins la memòri :
Louen lou segnour à jamé,
Canten tóuti sa glòri.

COUBLET N°4 :
.

COUBLET N°5 :
.

COUBLET N°6 :
.

COUPLET N°1 :
La nuit, messieurs les organistes
Ont touché (joué de l'orgue) de telle façon,
Que je les ai mis sur une liste,
Pour en faire la relation ;
Ils ont touché deux heures pour rien,
En l'honneur du bel innocent
Qui est né dans une étable,
Il vient pour payer ce que nous devons,
Nous autres misérables.

COUPLET N°2 :
Célébrons la belle naissance
Du roi de toutes les nations,
On fait de grandes réjouïssance
Dans nos églises d'Avignon,
Les orgues ont fait grand carrillon
En l'honneur de ce beau poupon,
Tout le temps
E
S ...

COUPLET N°3 :
Je me suis trouver à Notre-Dame
À onze heures environ ;
J'ai entendu l'orgue qui ronfle et
J'ai vu l'organiste ...

COUPLET N°4 :
À (l'église) saint Agricol, ils disaient l'hymne .

COUPLET N°5 :
.

COUPLET N°6 :
.


[Remonter]

* 7ème noël >>> Li campagnié d'aquéu païs / Les sonneurs d'ici :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air de "Sus, bergers, réveillez-vous".

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
LEi Campagnié d'aqués Pays,
Anieu, se soun ben divertis
En sounen lei campane :
D'abord yeou me sieou reveya,
Quand ay entendu Nostrou-Dame .

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUBLET N°1 :
Li campagnié d'aquéu païs,
Aniue, se soun bèn diverti
En sounen li campano :
D'abord iéu me siéu reviha,
Quand ai entendu .

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUPLET N°1 :
Les sonneurs d'ici,
La nuit, se sont bien divertis
En sonnant les cloches :
D'abord moi je me suis réveillé,
Quand j'ai entendu .

COUPLET N°2 :
.

COUPLET N°3 :
.

COUPLET N°4 :
.

COUPLET N°5 :
.

COUPLET N°6 :
.


[Remonter]

* 8ème noël >>> Pàuri bergié de la mountagno / Pauvres bergers de la montagnes :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air de "Veici la pas universello" (Cantique "Benedictus").

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
PAourei Bergié de la montagne,
Reveillas-vous,
Lou vrai Souleou per la campagne
Eclairou tout,
Lou Fis de Dieou l'ia qu'un moumen,
Ven de naysse ben paouramen.

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUBLET N°1 :
Pàuri bergié de la mountagno,
Revihas-vous,
Lou verai soulèu pèr la campagno
Eclairo tout,
Lou fiéu de Diéu l'ia qu'un moumen,
Vèn de naisse bèn pauramen.

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E."

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUPLET N°1 :
Pauvres bergers de la montagne,
Réveillez-vous,
Le vrai soleil par la campagne
Éclaire tout,
Le fils de Dieu il y a un moment,
Vient de naître bien pauvrement.

COUPLET N°2 :
.

COUPLET N°3 :
.

COUPLET N°4 :
.

COUPLET N°5 :
.

COUPLET N°6 :
.


[Remonter]

* 9ème noël >>> Un ange a pourta la nouvello / Un ange a porté la nouvelle :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air de "Aniue Messieur lis ourganiste" (Cantique "Magnificat").

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
UN Ange a pourta la nouvelle,
De matin sous lou Pourtaou-Pen,
A dit qu'es na din la Capelle
Lou Fis de Dieou l'ia pas lon-tem,
Yeou l'ay ouzi de moun houstaou,
Ay fa segur may de vingt saou
Long de la gran carriere,
Et puis ay souna Micoulau,
Charlote ma chambrière.

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUBLET N°1 :
Un ange a pourta la nouvello,
De matin sous lou Pourtau-Pen,
A di qu'es na dins la capello
Lou fiéu de Diéu l'ia pas longtèms,
Iéu l'ai ausi de moun oustau,
Ai fa segur mai de vingt sau
Long de la grand carriero,
E pièi ai souna Micoulau,
Charloto ma chambrièro.

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUPLET N°1 :
Un ange a porté la nouvelle,
Le matin sur
Il a dit qu'est né dans la chapelle
Le fils de Dieu il n'y a pas longtemps,
Moi je l'ai entendu de ma maison,
J'ai fait sûr plus de vingt sauts
Le long de la grande rue,
Et puis j'ai appelé Nicolas,
Charlotte ma chambière.

COUPLET N°2 :
.

COUPLET N°3 :
.

COUPLET N°4 :
.

COUPLET N°5 :
.

COUPLET N°6 :
.


[Remonter]

* 10ème noël >>> Lou cèu nous dono uno nouvello / Le ciel nous donne une nouvelle :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air du "Pàuri bergié de la mountagno" (Psaume "Laudate Dominum").

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
LOu Ciel nous donne unou nouvelle,
Paourei Pastour,
Dieou es na d'unou Viergeou Mere,
Dins aqués jour ;
Vous pregue d'estre matinié,
Pareissaren lei beou premié.
Faudra canta un beou Cantique
A soun hounour,
Yeou vous l'ourdonne per pratique,
Toutei lei jour,
L'entounaren touteis ensen
A l'hounour dou bel Inoucen.

COUBLET N°2 :
Que toutei lei Natioun vous .

COUBLET N°3 :
U
Amen, Amen, Amen, Amen.

COUBLET N°1 :
Lou cèu nous dono uno nouvello,
Pàuri pastour,
Diéu es na d'uno vierge Maire,
Dins aquéu jour ;
Vous pregue d'estre premié.
Faudra canta un bèu cantique
À soun ounour,
Iéu vous l'ourdone pèr pratico,
Tóuti li jour,
L'entounaren tóutis ensèn
À l'ounour dóu bel inoucèn.

COUBLET N°2 :
Que tóuti li nacioun vous .

COUBLET N°3 :
L
Amen, Amen, Amen, Amen.

COUPLET N°1 :
Le ciel nous donne une nouvelle,
Pauvres pâtres,
Dieu est né d'une vierge mère,
En ce jour ;
Je vous prie d'être les premiers.
Il faudra chanter un beau cantique
En son honneur,
Moi je vous l'ordonne pour pratique,
Tous les jours,
Nous l'entonnerons tous ensemble
En l'honneur du bel innoncent.

COUPLET N°2 :
Que toutes les nations vous .

COUPLET N°3 :

Amen, Amen, Amen, Amen.


[Remonter]

* 11ème noël >>> Vous vene dire un nouvè / Je viens vous dire un noël :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air de "Le vaisseau s'en va, s'éloigne de moi" (Cantique "Nunc dimitis").

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
VOus vene dire un Noué, Si voulé,
Sieou ben ayze que lou saché :
Trés grand puissan Rèi
Soun vengu oujourdei
Per veire soun Dieou
Lou vostre et lou mieou ;

COUBLET N°2 :
Que chascun fague retenti, Eme plesi,
Lou Cantique Nunc dimitis.
Toutei transpourta d'amour Et d'ardour,
Soun parti y'a douge jour ;
Quan soun arriba Ver l'Enfan qu'es na,
Se soun prousterna, Et l'an adoura :
Cantaren coume Siméoun, D'un gran toun,
Lou verset Quia viderunt.

COUBLET N°3 :
L'estellou leis a mena, Sen manqua,
Vounte avien tant desira,
L'an vistou lusi, Soun ista ravi,
Semblave un souleou,
Announçave un Dieou :
A l'hounour dou beou Peti, Mes ami,
Poursuiven Quo i parasti.

COUBLET N°4 :
L'Escriturou nous appren ; De certen,
Que soun riche et fort saven ;
Lou Ciel y'a announça
Que soun Mestre es na,
Sen plus differa ; Soun vengu l'adoura
Din sa créche en Bethelem, Su lou fen,
Es tem de dire Lumen.

COUBLET N°5 :
Y'en ouffri de beou presen, D'or, d'encen,
Et de myrre en même tem ;
Per aqui an manqua Sa divinita,
Soun humanita Et sa rouyouta :
Per la santou Trinita, Eme joa,
Fasen retenti Gloria.

COUBLET N°6 :
Soun ben ista desfraya, Et paga
Dei peine qu'an eissuga ;
An agu l'hounour, Embrasa d'amour,
De versa soun sang Per aquel Enfan :
Chasque jour foou leis invoqua, Sen manqua,
Finissen per Sieut erat.

COUBLET N°1 :
Vous vene dire un nouvè,
Se voules,
Siéu bèn eisa que lou sachias :
Tres grand puissant rèi
Soun vengu aujourd'uei
Pèr vèire soun diéu
Lou vostre e lou miéu ;

COUBLET N°2 :
Que chascun fague retenti,
Emé plesi,
Lou cantique "Nunc dimitis".
T .

COUBLET N°3 :
L'estello lis a mena, S.

COUBLET N°4 :
L'escrituro nous ap.

COUBLET N°5 :
I'an ouffri de bèu presènt .

COUBLET N°6 :
E.

COUPLET N°1 :
Je viens vous dire un noël,
Si vous voulez,
Je suis bien aise que vous le sachiez :
Trois grands puissants rois
Sont venus aujourd'hui
Pour voir leur dieu,
Le vôtre et le mien ;

COUPLET N°2 :
Que chacun fasse retentir,
Avec plaisir,
Le cantique Nunc
Tous transportés d'amour et d'ardeur,
Ils sont partis il y a douze jours ;
Qu'ils sont arrivés vers l'enfant qui est né,
Ils se sont prosternés et l'ont adoré :
Chanterons comme Siméon, d'un grand ton,
Le verset Quia viderunt.

COUPLET N°3 :
L'étoile les a menés, Sans manquer,
Où nous 'avions tant désiré,
Ils l'ont vu briller, sont rester ravis,
On aurait dit un soleil,
Elle annonçait un dieu ;
En l'honneur du beau petit, mes amis,
Poursuivons Quo .

COUPLET N°4 :
L'écriture nous apprend ; C'est certain,
Qu'ils sont riches et fort savants ;
Le ciel leur a annoncé
Que leur maître est né,
Sans plus ; Ils sont venus l'adorer
Dans sa crèche à Bethléem, sur le foin,
Il est temps de dire Lumen.

COUPLET N°5 :
Ils lui ont offert de beaux cadeaux, De l'or, de l'encens,
Et de la myrre en même temps ;
Pour ici, ils ont laissé de côté leur divinité,
Leur humanité et leur royauté :
Pour la sainte trinité, avec joie,
Faisons retentir un Gloria.

COUPLET N°6 :
Ils sont bien restés effrayés, Et payé
Des peines qu'ils ont essuyés ;
Ils ont eu l'honneur, embrasé d'amour,
De verser leur sang pour cet enfant :
Chaque jour, il faut les invoquer, sans manquer,
Finissons par Sieut erat.


[Remonter]

* 12ème noël >>> Lou bèu jour ! Ah la bello nouvelle / Le beau jour ! Ah la belle nouvelle :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air de "Beau jardin, aimable solitude".

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
LOu beou jour ! ah, la bellou nouvelle !
Lou Fis de Dieou ven per s'humanisa ;
Bellou Pax ! y'oura plus de querelle,
Aquel Enfan ven lei fayre cessa ;
Toutou l'Allemagne,
La France et l'Espagne,
Nous soun temoin d'aquelou verita.

COUBLET N°2 :
Quintou joa din toutei lei gran Ville,
De veire plus fa e de milicien !
Quin plesi ! leis enfan de famille
N'ouran plus poou, arou risquaren ren :
Din tout l'Ampire,
La Hollande et l'Hongrie,
Boulegoun plus, arou saren counten.

COUBLET N°3 :
Nostei mar éroun toutei deserte,
Et poudian plus ye naviga dessus,
Leis Anglés éroun toujour alerte,
Avian ben poou, et nous cresian perdu ;
Dieou tou eimable,
Que sias admirable,
Avés cassa aquelei galagus.

COUBLET N°4 :
Aqueste an ourian douna 'esquine,
Sensou la pax que Dieou nous a pourta ;
Lou bla coumun voulié sept fran l'eimine,
Amay encare n'en trouvavian pa ;
Tout lou latage,
Leis yoou, lou froumage,
Eroun tant chier que n'en foulié juna.

COUBLET N°5 :
Avés fach abeissa lei danrée,
Ah, quin bonhur per tous lei paourei gen !
Fasien plus ren que rampa su la terre,
A perte avien per bouta su la den :
Din vostou-neissence,
Dieou plen de clemence,
Nous sias vengu secouri tout à tem.

COUBLET N°6 :
Pagavian dés sooun de la merlusse,
N'en trouvavian pas à meillour marca ;
Lou peissoun, jusque lei marri muge,
Coustavoun douge, amay n'en venié pa :
Din lou meinage
Mangeavian d'herbage,
Nostei ragou éroun leou appresta.

COUBLET N°7 :
Grace à Dieu, sian sourti d'unou bonne,
Remercien-lou de toutei sei benfa,
Et fasen tout ce que nous ourdonne,
Es ben per nous qu'a prés l'humanita :
Plus gis de larme,
En enfan desarme,
Noste ennemi sara descouncerta.

COUBLET N°8 :
Gay Bergiés que sias su lei mountagne,
Abandouna vite vostei troupeou,
Per veire dedins unou-cabane
Lou plus precioux de toutei leis agnieou :
Nay miserable,
May n'es pas coupable,
Ven per paga, may n'es pas eou que deou.

COUBLET N°9 :
Es Adam que fagué la fusade,
Aquel Enfan ven la repara ;
Lou demoun oura ben la nazade,
Cresié d'abor de nous toutei pinça :
A d'ounglou fine,
May fay tristou mine,
Y'an coupa raz, poudra plus pessuga.

COUBLET N°10 :
Aqueou gu long de nostou carriere,
Aqueste soir fasié que souspira,
Sensou bas, ni sensou jarretiere,
N'a git ds fré, de tant qu'es escouffa,
Fay poou de veire,
Yeou pode pas creire
Qu'aqueou mastin aouze se presenta.

COUBLET N°11 :
Un Enfant a destrui soun ampire,
Are es perdu, vendra leou enragea ;
Si vesias coum'a marride mine,
Semblon la carou d'un escoumengea :
Es esfrouyable
Aqueou miserable,
Sarié ben bon si poudian l'escourcha.

COUBLET N°12 :
Foou souna lei gen dou vesinage,
Et que chacun s'arme d'un bon biyo,
Zou dessu sa longue esquine d'ase,
L'espargnien pas, dounen-ye de bon co :
Zou su soun mourre,
Et fasen-lou courre,
Que vengue plus dedins aqueste lio.

COUBLET N°13 :
Lou Fustié qu'es proche de la sorgue,
A d'instrumen que nous lei prestara,
Souna-lou, ou piqua-ye sa porte,
Si vous enten, d'abord vous ouvrira :
Prenés sa resse,
Rassa-l'en doax péce,
Coum'un couchoun l'on lou pendoulara.

COUBLET N°1 :
Lou bèu jour ! Ah la bello nouvello !
Lou fiéu de Diéu ven pèr s'umanisa ;
Bello pas ! I'aura plus de querello,
Aquel enfant vèn li faire cessa ;
Touto l'Alemagno,
La Franço e l'Espagno,
Nous soun .

COUBLET N°2 :
Qunto joio dins téuti li grand vilo,
De vèire plus fa e de milicien !
Qunt plesi ! Lis enfant de famiho
N'auran plus pòu, aro riscaren rèn :
Dins tout l'Empire,
La Óulando e l'Oungrìo,
Bouleguon plus, aro saren countènt.

COUBLET N°3 :
Nòsti mar èron tóuti deserto,
E poudian plus ié naviga dessus,
Lis Anglés èron toujour alerte,
Avian bèn pòu, e nous cresian perdu ;
Diéu tout amable,
Que sias amirable,
Aves cassa aquéli .

COUBLET N°4 :
Aquest' an aurian douna l'esquino,
Senso la pas que Diéu nous a pourta ;
Lou bla coumun voulié sèt franc l'eimino,
Emai encaro n'en trouvavian pas ;
Tout lou latage,
Lis iòu, lou froumage,
Eron tant cher que n'en foulié juna.

COUBLET N°5 :
A,
Ah, qunt bonur pèr tous li pàuri gènt !
Fasien plus rèn que rampa sus la terro,
A perte avien pèr bouta sus la dènt :
Dins vosto neissènço,
Diéu plen de clemenço,
Nous sias vengu secouri tout à tèms.

COUBLET N°6 :
Pagavian des sòu de la merlusso,
N'en trouvavian pas à meiour marca ;
Lou peissoun, jusque li marri muge,
Coustavon douge, emai n'en venié pas :
Dins lou meinage
Manjavian d'erbage,
Nòsti ragou èron lèu apresta.

COUBLET N°7 :
Gràci à Dieu, sian sourti d'uno bono,
Remercien-lou de tóuti si benfa,
E fasen tout ço que nous ourdone,
Es bèn pèr nous qu'a pres l'umanita :
Plus gis de larmo,
En enfant desarma,
Noste enemi sara descouncerta.

COUBLET N°8 :
Gai bergié que sias sus li mountagno,
Abandounas vite vòsti troupèu,
Pèr vèire dedins uno cabano
Lou plus precious de tóuti lis agniéu :
N
Mai n'es pas coupable,
Vèn pèr paga, mai n'es pas éu que dèu.

COUBLET N°9 :
Es Adam que
Aquel enfant vèn la repara ;
Lou demoun
Cresié d'abord de nous
A
Mai fai tristo mino,
I'an coupa .

COUBLET N°10 :
Aquéu
Aqueste soar fasié que souspira,
Senso bas, ni senso jarretiero,
N'a gi de fré, de tant qu'es
Fai pòu de vèire,
Iéu pode pas crèire
Qu'aquéu matin .

COUBLET N°11 :
Un enfant a
Aro es perdu, vendra lèu
Se vesias coum'a marrido mino,
Sembl
Es esfrouiable
Aquéu miserable,
Sarié bèn bon se poudian l'escourcha.

COUBLET N°12 :
Fau souna li gènt dóu vesinage,
E que chascun s'arme d'un bon biho,
Zóu dessus sa longo esquino d'ase,
L'espargnien pas, dounen-ié de bon cop :
Zóu sus soun mourre,
E fasen-lou courre,
Que vengue plus dedins aqueste liò.

COUBLET N°13 :
Lou fustié qu'es proche de la Sorgo,
A d'instrumèn que nous li prestara,
Sounas-lou, o piquas-ié sa porto,
Se vous entèn, d'abord vous durbara :
Prenés sa resso,
Rassas-l'en dos peço,
Coum'un couchoun l'on lou pendoulara.

COUPLET N°1 :
Le beau jour ! Ah la belle nouvelle !
Le fils de Dieu vient pour s'humaniser ;
Belle paix ! Il n'y aura plus de querelles,
Cet enfant vient les faire cesser ;
Toute l'Allemagne,
La France et l'Espagne,
Nous sont témoins de cette vérité.

COUPLET N°2 :
Quelle joie dans toutes les grandes villes,
De ne plus voir
Quel plaisir ! Les enfants de famille
N'auront plus peur, maintenant ils ne risqueront rien :
Dans tout l'Empire,
La Hollande et la Hongrie,
Ne bougent plus, maintenant nous serons contents.

COUPLET N°3 :
Nos mers étaient toutes désertes,
Et nous ne pouvons plus y naviguer dessus,
Les Anglais étaient toujours
A
Dieu
Q
A .

COUPLET N°4 :
Cette année, nous aurons beaucoup travailler à avoir mal audos,
Sans la paix que Dieu nous a porté ;
Le blé commun valait sept francs ,
Et encore nous n'en trouvions pas ;
Tout le laitage,
Les oeufs, le fromage,
Étaient si cher qu'il fallait jeûner.

COUPLET N°5 :
Vous avez fait baisser les denrées,
Ah ! Quel bonheur pour tous les pauvres gens !
N
À
Dans
Dieu plein de clémence,
Vous êtes venu nous secourir à temps.

COUPLET N°6 :
Nous payions dix sous la morue,
Nous n'en trouvions pas à meilleur marché ;
Le poisson, jsuque
Coûtaient douze,
Dans
M
Nos .

COUPLET N°7 :
Grâce à Dieu, nous sommes sortis d'une ,
Remercions-le de tous ses bienfaits,
Et faisons tout ce qu'il nous ordonne,
C'est bien pour nous qu'il a pris l'humanité :
Plus de larme,
En enfant désarmé,
Notre ennemi sera déconcerté.

COUPLET N°8 :
Gais bergers qui êtes sur les montagnes,
Abandonnez vite vos troupeaux
Pour voir dans une cabane
Le plus précieux de tous les agneaux :
P
Mais il n'est pas coupable,
Il vient pour payer, mais ce n'est pas lui qui doit.

COUPLET N°9 :
C'est Adam qui fit la
Cet enfant vient la réparer ;
Le démon
Croyait d'abord
A
Mais il fait triste mine,
Ils lui ont coupé ras, il ne pourra plus .

COUPLET N°10 :
Ce gueux le long de notre rue,
Ce soir faisait que soupirer,
Sans bas ni jarretière,
N
Il fait peur à voir,
Moi, je ne peux pas croire
Que ce matin, il ose se présenter.

COUPLET N°11 :
Un enfant a détruit son empire,
Maintenant il est perdu, il
Si vous voyiez comme
Semblent
Est
Ce misérable,
Serait bien bon .

COUPLET N°12 :
Il faut sonner les gens du voisinage,
Et que chacun s'arme d'un bon
Allez ! Sur son long dos d'âne,
Nous ne l'épargnerons pas, donnons-lui de bons coups :
Allons sur son museau,
Et faisons-le courir,
Qu'il ne vienne plus dans ce lieu.

COUPLET N°13 :
Le
A des instruments qu'il nous prêtera ;
Sonnez-le ou tapez-lui à sa porte,
S'il vous entend, d'abord il vous ouvrire :
Prenez sa scie,
Coupez-le en deux morceaux,
Comme un cochon on le pendra.


[Remonter]

* 13ème noël >>> Pastre de la mountagno / Bergers de la montagne :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air de "Mariez-moi, ma mère".

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
PAstres de la mountagne,
Descendés eiça ba,
Dedin vostou campagne,
Un Sauveur vous es na,
Dins un marrit estable,
Qu'es ouvert de per-tout :
Aquel Enfant aimable
Ven per lei peccadou.

COUBLET N°2 :
La charmante nouvelle !
Ye u vous vene averti ;
Se vei plus gis d'estelle,
Lou souleou es sourti,
Aquestou nieu es plus clare
Que hier su lou miéjour :
Es unou caouse rare
Que la nieu fugue jour.

COUBLET N°3 :
Bethelem es la Ville
Qu'agu lou may d'hounnour,
Y'es nascu lou Messie,
Lou divin Redemtour ;
Ben leou verren lei Mage
Que la demandaran,
Per ana rendre houmage
En aqueou bel Enfan.

COUBLET N°4 :
Lou proudige es estrange,
De veire aquel Enfan
Meda dedin de lange,
Paoure, humble, souffran :
Ven calma la coulère
De soun Pere irrita,
Et se fay noste frére,
Per nous recounceya.

COUBLET N°5 :
Adam a fa la faoute,
A doublamen pecca,
Et sa faoute es la caouse
Que Dieou s'est incarna ;
Din lou sein d'une fille
A demoura noou més,
De la plus gran famille
Que y'aguesse aoutreifés.

COUBLET N°6 :
De la race rouyale
Sourtet aqueou tresor,
De la sacerdoutale,
Que respectavoun for :
N'ia pas agu soun égale,
Ni jamay n'ioura gin,
Sa mere érou Sante Anne,
Soun pere San Joachim.

COUBLET N°7 :
Es estadou chouside
Dessu tout l'Univer,
Es la Fille cheride
Dou pays d'Israër,
A conçu lou Messie,
Oujourdei l'a enfanta :
Vivou, vivou Marie
Et soun Fis nouveou na.

COUBLET N°8 :
Lou ciel, l'infer, la terre,
Flechissoun lou ginoun,
Davan aqueou mystere,
Soun din l'admiration :
Satan fremit de rage,
A perdu soun proucés,
Pagara lou doumage,
Amay toutei lei frés.

COUBLET N°1 :
Pastre de la mountagno,
Descendés eiça bas,
Dedins vosto campagno,
Un sauvaire vous es na(scu),
Dins un marrit estable,
Qu'es dubert de pertout :
Aquel enfant amable
Vèn pèr li pecadou.

COUBLET N°2 :
La
Iéu vous vene averti ;
Se
Lou soulèu es sourti,
Aquesto nue es plus caro
Qu'aièr sus lou miejour :
Es uno causo raro
Que la nue fugue jour.

COUBLET N°3 :
Betelèn es la vil
Q
I'es nascu lou
Lou divin redemtour ;
B
Q
Pèr ana rèndre óumage
En aquéu bel enfant.

COUBLET N°4 :
Lou proudige es estrange,
De vèire aquel enfant
Muda dedins de lange,
Paure, umble, soufrant :
Vèn calma la coulero
De soun paire irita,
E se fai noste fraire,
Pèr nous recounceia.

COUBLET N°5 :
Adam a fa la fauto,
A doublamen peca,
E sa fauto es la causo
Que Diéu s'es incarna ;
Dins lou sen d'uno fiho
A demoura nòu mes,
De la plus grando famiho
Que i'aguesse autrofés.

COUBLET N°6 :
De la raço reialo
Sourtè aquéu tresor,
De la sacerdoutalo,
Que respectavon fort :
N'i'a pas agu soun egau,
Ni jamai n'i'aura gi,
Sa mairo èro Santo Anno,
Soun paire Sant Joachim.

COUBLET N°7 :
Es estado chausido
Dessus tout l'univer,
Es la fiho cherido
Dóu païs d'Israëu,
A conçu lou Messìo,
Aujourd'uei l'a enfanta :
Vivo, vivo Marìo
E soun fiéu nouvèu na.

COUBLET N°8 :
Lou cèu, l'infèr, la terro,
Flechisson lou ginoun,
Davans aquéu mistèro,
Soun dins l'amiracioun :
Satan fremis de rage,
A perdu soun proucés,
Pagara lou doumage,
Emai tóuti li frés.

COUPLET N°1 :
Bergers de la montagne,
Descendez ici-bas,
Dans vos campagnes,
Un sauveur est né,
Dans une mauvaise étable,
Qui est ouverte de partout :
Cet enfant aimable
Vient pour les pauvres pécheurs.

COUPLET N°2 :
La charmante nouvelle !
Moi je viens vous avertir ;
S
Le soleil est sorti,
Cette nuit est plus claire
Qu'hier à midi :
C'est une chose rare
Que le nuit fut jour.

COUPLET N°3 :
Bethléem est la ville
Qui a eu le plus d'honneur,
Il est né le messie,
Le divin rédempteur ;
Les mages le verront bien
Car il la demanderont,
Pour aller rendre hommage
À ce bel enfant.

COUPLET N°4 :
Le prodige est étrange
De voir cet enfant
M
Pauvre, humble, souffrant :
Il vient clamer la colère
De son père irrité,
Et il se fait notre frère
Pour nous réconcillier.

COUPLET N°5 :
Adam a fait la faute,
Il a doublement pécher,
Et sa faute est la cause
Que Dieu s'est incarné ;
Au sein d'une fille,
Il a demeuré neuf mois,
De la plus grande famille
Qu'il y eut autrefois.

COUPLET N°6 :
De la race royale
Sortit ce trésor,
De la
Qui respectaient fort :
Il y a pas eu son égal,
Ni jamais il n'y en aura,
Sa mère était sainte Anne,
Son père saint Joachim.

COUPLET N°7 :
Il a été choisi
Dans tout l'univers,
C'est la fille chérie
Du pays d'Israël,
Elle a conçu le messie,
Aujourd'hui elle l'a enfanté :
Vive, vive Marie
Et son fils nouveau-né.

COUPLET N°8 :
Le ciel, l'enfer, la terre,
Fléchissent les genoux,
Devant ce mystère,
Ils sont en admiration :
Satan frémit de rage,
Il a perdu son procès,
Il payera le dommage,
Et aussi tous les frais.


[Remonter]

* 14ème noël >>> Touro louro louro, lou chin japo / Ture lure lure, le chien jappe :

- Présentation de cette chanson : Cette chanson s'inspire directement du noël "Touro-louro-louro lou gau canto" de Nicolas SABOLY. Mais ici, ce n'est pas le coq qui chante, c'est le chien qui aboie...

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779) vers 1758 (rappellent l'événement de famine de cette année)

- Musique : Sur l'air "De Bourgogne".

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
Ture lure lure, lou chin jappe,
Beleou sian pas trop segur,
Partirieou deman per Terrou Sante,
S'avieou pas pooun dei voulur :
N'ay gis d'argen,
Risquaray ren,
May pourtan yeou sarieou counten
De fayre, de fayre
Lou vouyage sensou dangié,
Per veire aqueou beou terrayre.

COUBLET N°2 :
Ture lure lure, lou tem dure,
Et se fay toujou pu marri ;
Mangearen gayre de counfiture,
Y'agu forçou rasin pourri :
D'oli, de vin,
N'ia presque gin,
Lou bla voou jusqu'à sept fran cin :
Misere, misere,
Te tene, me lou pagaras,
Puisqu'as tua moun paoure pere.

COUBLET N°3 :
Ture lure lure, per fourtune,
Lei Conse y'an prouvesi,
Leis aven agu per aventure,
Lou Seignour siegue beni ;
Millou sept cent quarantou noou,
Sens eleis ourian pengea lou coou :
Prouvidence, Prouvidence,
Nous avés douna de Magistra
Que soun plen de prevoyence.

COUBLET N°4 :
Manderon cerqua, que que constesse,
De bla de per tout cousta,
Fin, groussié, pourvu que s'en trouverse,
Lou prix coumandavou pa ;
Din poou de tem Fuguerian beu,
Talamen éroun vigilen :
La Ville, la Ville
Fasié ben tout ce que poudié
Per soulagea la pourille.

COUBLET N°5 :
Aguerian ben dous jour de famine,
S'attrouvavou gis de pan,
Y'avié gis de bla ni de farine,
Toutei bramavian de fan ;
Lei boulangié, Chascun creignié,
Y'avié plus ren su sei touyé :
L'alarme, l'alarme
Erou dedin noste Avignoun,
Plouravian à grossei larme.

COUBLET N°6 :
Ture lure lure, à la luno .

COUBLET N°7 :
Ture lure lure, pèr fourtuno .

COUBLET N°8 :
Ture lure lure, causo suro .

COUBLET N°9 :
Ture lure lure, grand' nouvello .

COUBLET N°10 :
Ture lure lure, fuguen sage .

COUBLET N°1 :
Touro louro louro, lou chin japo
Belèu sian pas trop segur ;
Partiriéu deman pèr Terro Santo,
S'aviéu pas pòu di voulur.
N'ai ges d'argènt,
Riscarai rèn,
Mai pamèns iéu sariéu countènt
De faire, de faire
Lou viage sènso dangié
Pèr vèire aquéu bèu terraire.

COUBLET N°2 :
Touro louro louro, lou tèms duro,
Se fai toujour plus marrit ;
Manjaren gaire de counfituro,
I'a 'gu forço rasin pourri :
D'òli, de vin,
N'i'a presque gin,
Lou blad vòu jusqu'à sèt franc cinq :
Misèri, misèri,
Te tène, me lou pagaras,
Pusqu'as tua moun paure paire
.

COUBLET N°3 :
Touro louro louro, pèr fourtuno,
Li conse i'an prouvesi,
Lis aven agu pèr aventuro,
Lou segnour siegue beni ;
Milo sèt cènt quaranto nòu,
Sèns èlis ourian penja lou còu :
Prouvidènço, prouvidènço,
Nous avès douna de magistra
Que soun plen de prevouiènço.

COUBLET N°4 :
Mandèron cerca, que que constèsse, .

COUBLET N°5 :
Aguerian bèn dous jour de famino, .

COUBLET N°6 :
Touro louro louro, à la luno, .

COUBLET N°7 :
Touro louro louro, pèr fourtuno, .

COUBLET N°8 :
Touro louro louro, causo suro .

COUBLET N°9 :
Touro louro louro, grand' nouvello .

COUBLET N°10 :
Touro louro louro, fuguen sage .

COUPLET N°1 :
Ture lure lure, le chien jappe,
Peut-être nous ne en sommes pas sûr,
Nous partirions demain en terre sainte,
Si nous avions pas peur des voleurs :
Je n'ai pas d'argent,
Je ne risquerai rien,
Mais pourtant, moi je serais content
De faire, de faire
Le voyage sans danger
Pour voir ce beau terroir.

COUPLET N°2 :
Ture lure lure, le temps dure
Et il fait de plus en plus mauvais ;
Nous mangerons guère de confiture,
Il y a eu beaucoup de raisins pourris :
De l'huile d'olive, du vin,
Il n'y en a presque pas,
Le blé vaut jusqu'à sept francs et cinq centimes :
Misère, misère,
Je te tiens, tu me le payeras
Puisque tu as tué mon pauvre père.

COUPLET N°3 :
Ture lure lure, par chance,
Les maires y ont
Les ont eu pour aventure,
Le seigneur soit bénit :
Mille sept cent quarante neuf,
Sans eux nous aurions penché le cou :
Providence, providence,
Vous nous avez donné des magistrats
Qui sont plein de prévoyance.

COUPLET N°4 :
Ils envoyèrent chercher
Du blé de partout :
Fin, grossier, pouvu qu'on en trouve,
Le prix ne commandait pas ;
En peu de temps, nous fumes beaux,
Tellement nous étions vigilants :
La ville, la ville
Faisait bien tout ce qu'elle pouvait
Pour soulager la .

COUPLET N°5 :
Nous eumes bien deux jours de famine,
On ne trouvait pas de pain,
Il n'y avait pas de blé ni de farine,
Tous criaient de faim ;
Les boulangers, chacun craignait,
Il n'y avait plus rien sur s
L'alarme, l'alarme
Était dans notre Avignon,
Nous pleurions à grosse larme.

COUPLET N°6 :
Ture lure lure, à la lune .

COUPLET N°7 :
Ture lure lure, par fortune .

COUPLET N°8 :
Ture lure lure, chose sûre .

COUPLET N°9 :
Ture lure lure, grande nouvelle .

COUPLET N°10 :
Ture lure lure, nous fûmes sages .


[Remonter]

* 15ème noël >>> Aniue pèr fourtuno / La nuit par hasard :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air du "".

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
Anieu per fourtune...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUBLET N°1 :
Aniue pèr fourtuno...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUPLET N°1 :
La nuit par hasard...

COUPLET N°2 :
.

COUPLET N°3 :
.

COUPLET N°4 :
.

COUPLET N°5 :
.

COUPLET N°6 :
.


[Remonter]

* 16ème noël >>> L'an millo sèt cènt e cinquanto / L'an 1750 :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air du "".

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
L'an millou sept cen et cinquante...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUBLET N°1 :
L'an millo sèt cènt e cinquanto.

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUPLET N°1 :
L'an mille sept cent et cinquante...

COUPLET N°2 :
.

COUPLET N°3 :
.

COUPLET N°4 :
.

COUPLET N°5 :
.

COUPLET N°6 :
.


[Remonter]

* 17ème noël >>> En me proumenen m'an di la nouvello / En promenant ils m'ont dit la nouvelle :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air du "".

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
En me proumenen m'an dit la nouvelle...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUBLET N°1 :
En me proumenen m'an di la nouvello...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUPLET N°1 :
En me proumenant, ils m'ont dit la nouvelle...

COUPLET N°2 :
.

COUPLET N°3 :
.

COUPLET N°4 :
.

COUPLET N°5 :
.

COUPLET N°6 :
.


[Remonter]

* 18ème noël >>> Vouliéu ana faire un roumavage / Je voulais aller faire un pélerinage :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air du "".

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
Vouyeou ana fayre un roumavage...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUBLET N°1 :
Vouliéu ana faire un roumavage...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUPLET N°1 :
Je voulais aller faire un pélerinage...

COUPLET N°2 :
.

COUPLET N°3 :
.

COUPLET N°4 :
.

COUPLET N°5 :
.

COUPLET N°6 :
.


[Remonter]

* 19ème noël >>> Vers li religiouso / Vers les religieuses :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air du "".

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
Ver lei Religiouse...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUBLET N°1 :
Vers li religiouso...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUPLET N°1 :
Vers les religieuses...

COUPLET N°2 :
.

COUPLET N°3 :
.

COUPLET N°4 :
.

COUPLET N°5 :
.

COUPLET N°6 :
.


[Remonter]

* 20ème noël >>> Pastour, reviho-te, la niue ven de feni / Berger, réveille-toi, la nuit vient de finir :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air du "".

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
Pastour , revillou-te , la nieu ven de feni...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUBLET N°1 :
Pastour, reviho-te, la niue ven de feni...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUPLET N°1 :
Berger, réveille-toi, la nuit vient de finir...

COUPLET N°2 :
.

COUPLET N°3 :
.

COUPLET N°4 :
.

COUPLET N°5 :
.

COUPLET N°6 :
.


[Remonter]

* 21ème noël >>> Ai vist de matin / J'ai vu dès le matin :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air du "".

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
Ay vis dematin...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUBLET N°1 :
Ai vist de matin...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E."

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUPLET N°1 :
J'ai vu dès le matin...

COUPLET N°2 :
.

COUPLET N°3 :
.

COUPLET N°4 :
.

COUPLET N°5 :
.

COUPLET N°6 :
.


[Remonter]

* 22ème noël >>> Un ange a pourta la nouvello / Un ange a porté la nouvelle :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air du "".

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
Un Ange a pourta la nouvelle...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUBLET N°1 :
Un ange a pourta la nouvello...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E."

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUPLET N°1 :
Un ange a porté la nouvelle...

COUPLET N°2 :
.

COUPLET N°3 :
.

COUPLET N°4 :
.

COUPLET N°5 :
.

COUPLET N°6 :
.


[Remonter]

* 23ème noël >>> Li pastourèu de bon matin / Les bergers de bon matin :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air du "".

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
Lei Pastoureou de bon matin...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUBLET N°1 :
Li pastourèu de bon matin...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E."

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUPLET N°1 :
Les bergers de bon matin...

COUPLET N°2 :
.

COUPLET N°3 :
.

COUPLET N°4 :
.

COUPLET N°5 :
.

COUPLET N°6 :
.


[Remonter]

* 24ème noël >>> Veici paure bergié, lou soulèu de justiço / Voici, pauvre berger, le soleil de justice :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air du "".

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
Voici pauvre Berger , le Soleil de justice...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E."

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUBLET N°1 :
Veici paure bergié, lou soulèu de justiço...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E."

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUPLET N°1 :
Voici, pauvre berger, le soleil de justice...

COUPLET N°2 :
.

COUPLET N°3 :
.

COUPLET N°4 :
.

COUPLET N°5 :
.

COUPLET N°6 :
.


[Remonter]

* 25ème noël >>> Aqueste souar mi chin japavon / Ce soir mes chiens jappaient :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air du "".

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
Aqueste soir mei chin jappavoun...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUBLET N°1 :
Aqueste souar mi chin japavon...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E."

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUPLET N°1 :
Ce soir mes chiens jappaient...

COUPLET N°2 :
.

COUPLET N°3 :
.

COUPLET N°4 :
.

COUPLET N°5 :
.

COUPLET N°6 :
.


[Remonter]

* 26ème noël >>> Un ange a crida / Un ange a crié :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air du "".

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
An Ange a crida...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUBLET N°1 :
Un ange a crida....

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E."

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUPLET N°1 :
Un ange a crié...

COUPLET N°2 :
.

COUPLET N°3 :
.

COUPLET N°4 :
.

COUPLET N°5 :
.

COUPLET N°6 :
.


[Remonter]

* 27ème noël >>> À la miejo niue / À minuit :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air du "".

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
A la miéjanieu...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E."

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUBLET N°1 :
À la miejo-niue...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E."

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUPLET N°1 :
À minuit...

COUPLET N°2 :
.

COUPLET N°3 :
.

COUPLET N°4 :
.

COUPLET N°5 :
.

COUPLET N°6 :
.


[Remonter]

* 28ème noël >>> Aniue ai vist veni moun pastre / La nuit, j'ai vu venir mon berger :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air du "".

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
Anien ay vis veni moun Pastre...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUBLET N°1 :
Aniue ai vist veni moun pastre...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E."

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUPLET N°1 :
La nuit, j'ai vu venir mon berger...

COUPLET N°2 :
.

COUPLET N°3 :
.

COUPLET N°4 :
.

COUPLET N°5 :
.

COUPLET N°6 :
.


[Remonter]

* 29ème noël >>> Un ange a di publicamen / Un ange a dit publiquement :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air du "".

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
Un Ange a dit publiquamen...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUBLET N°1 :
Un ange a di publicamen...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E."

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUPLET N°1 :
Un ange a dit publiquement...

COUPLET N°2 :
.

COUPLET N°3 :
.

COUPLET N°4 :
.

COUPLET N°5 :
.

COUPLET N°6 :
.


[Remonter]

* 30ème noël >>> Jèsu de bon matin / Jésus de bon matin :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air du "".

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
Gesus de bon matin...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUBLET N°1 :
Jèsu de bon matin...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E."

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUPLET N°1 :
Jésus de bon matin...

COUPLET N°2 :
.

COUPLET N°3 :
.

COUPLET N°4 :
.

COUPLET N°5 :
.

COUPLET N°6 :
.


[Remonter]

* 31ème noël >>> Ailas moun Diéu, la grand pieta / Hélas mon Dieu, la grande pitié :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air du "".

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
Hélas ! moun Dieou , la gran piéta...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUBLET N°1 :
Ailas moun Diéu ! La grand pieta...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E."

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUPLET N°1 :
Hélas mon Dieu ! La grande pitié...

COUPLET N°2 :
.

COUPLET N°3 :
.

COUPLET N°4 :
.

COUPLET N°5 :
.

COUPLET N°6 :
.


[Remonter]

* 32ème noël >>> Un ange a pourta la nouvello (2) / Un ange a porté la nouvelle (2) :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air du "".

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
Un ange .

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUBLET N°1 :
E.

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E."

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUPLET N°1 :
A.

COUPLET N°2 :
.

COUPLET N°3 :
.

COUPLET N°4 :
.

COUPLET N°5 :
.

COUPLET N°6 :
.


[Remonter]

* 33ème noël >>> Nòsti pastourèu / Nos bergers :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air du "".

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
Nostei Pastoureou , Pastourelle...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUBLET N°1 :
Nòsti pastourèu, pastourello...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E."

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUPLET N°1 :
Nos bergers, bergères...

COUPLET N°2 :
.

COUPLET N°3 :
.

COUPLET N°4 :
.

COUPLET N°5 :
.

COUPLET N°6 :
.


[Remonter]

* 34ème noël >>> Marìo emé Jóusè / Marie avec Joseph :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air du "".

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
Marie eme Jousé...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUBLET N°1 :
Marìo emé Jóusè...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E."

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUPLET N°1 :
Marie avec Joseph...

COUPLET N°2 :
.

COUPLET N°3 :
.

COUPLET N°4 :
.

COUPLET N°5 :
.

COUPLET N°6 :
.


[Remonter]

* 35ème noël >>> Vers lou verbe incarné / L :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air du "".

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
E.

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUBLET N°1 :
E.

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E."

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUPLET N°1 :
A.

COUPLET N°2 :
.

COUPLET N°3 :
.

COUPLET N°4 :
.

COUPLET N°5 :
.

COUPLET N°6 :
.


[Remonter]

* 36ème noël >>> De bon matin Barbet groundavo / De bon matin Barbet grondait :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air du "".

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
De bon matin Barbet groundavou...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUBLET N°1 :
De bon matin, Barbet groundavo...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E."

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUPLET N°1 :
De bon matin, Barbet grondait...

COUPLET N°2 :
.

COUPLET N°3 :
.

COUPLET N°4 :
.

COUPLET N°5 :
.

COUPLET N°6 :
.


[Remonter]

* 37ème noël >>> Aniue moussu li musician / La nuit messieurs les musiciens :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air du "Qu'es doux de servi lou bon Dieou".

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
Anieu Messieus lei Musicien
An tengu l'assenblade ,
An counclu d'ana en Bethelem ,
Per veire l'Accouchade,
Et soun beou Fis qu'es paouramen
Coucha dessus un poou de fen.

COUBLET N°2 :
An coumpousa à soun hounour
Unou bellou musique ;
Y'a per lou mens sept ou huit jour ,
Que chascun se y'applique ;
Veici ço que an decida,
Souto peno d'èstre amenda.

COUBLET N°3 :
Foudra parti touteis ensen ,
Per y .

COUBLET N°4 :
P.

COUBLET N°5 :
.

COUBLET N°6 :
F.

COUBLET N°7 :
.

COUBLET N°8 :
T.

COUBLET N°9 :
N.

COUBLET N°10 :
D.

COUBLET N°11 :
C.

COUBLET N°12 :
È.

COUBLET N°1 :
Aniue moussu li musician,
An tengu l'assemblado.
An counclu d'ana 'n Betelèn
Pèr vèire l'acouchado,
E soun bèu fiéu qu'es pauramen
Coucha dessus un pau de fen.

COUBLET N°2 :
An coumpausa à soun ounour
Uno bello musico ;
I'a pèr lou mens sèt o vue jour
Que chascun se i'aplico ;
Veici ço que an decida,
Souto peno d'èstre amenda.

COUBLET N°3 :
Faudra parti tóutis ensèn
Pèr i'ana rèndre óumage,
Chascun prendra soun estrumen
Emé soun equipage,
En intrant faran coumplimen
À l'Enfant em'à la Jacènt.

COUBLET N°4 :
Pèire jougara dóu vióuloun,
Soun son es agradable,
Pèr rejouï lou bèu Poupoun
Qu'es coucha dins l'estable ;
Jougara quàuquis èr nouvèu
À l'ounour dóu divin agnèu.

COUBLET N°5 :
Bernat jougara de l'auboues,
Soun armounìo encanto ;
Matiéu a uno bello voues
Qu'es tout-à-fait charmanto,
Cantara un poulit recit,
Segur charmara de l'ausi.

COUBLET N°6 :
Faudra faire jouga Laurèn
Dessus la fluto douço ;
Se fau un acoumpagnamen,
Avèn uno ressourço
Qu'es la basso de Jan-Vincèn,
Dison que n'en jogo fort bèn.

COUBLET N°7 :
Jaque pourtara soun bassoun
E sa basso de violo
Ignàci soun salterioun,
L'armounìo es fort drolo ;
M'an di que lou pichot Charloun
Jogo fort bèn dóu timpanoun.

COUBLET N°8 :
Jan-Toumas qu'a lou goust fort fin,
Toucara l'espineto,
E quand saren vers lou Daufin
Nòsti quatre troumpeto
Sounaran quàuqui poulits èr,
Pièi coumençara lou councert.

COUBLET N°9 :
N'adurren pas ges de serpènt,
Soun son es esfraiable,
Farié trop pòu à l'Innoucènt
Qu'es coucha dins l'estable,
Maudit serpènt, sot animau,
Siés la causo de nòsti mau.

COUBLET N°10 :
Dins lou tèms que musicavian,
Intrè sèt o vue pastre
Adourèron aquel Enfant
Plus brihant que lis astre ;
Se metèron de noste cor,
Fuguerian assès bèn d'acord.

COUBLET N°11 :
Cristòu jougè dóu flajoulet,
Coulau de la museto,
Marc-Antòni dóu galoubet,
Alèssi di clincleto,
Louis emé soun tambourin
Cresiéu qu'aguèsse jamai fin.

COUBLET N°12 :
Èro mai de dos ouro un quart
Que jougavon encaro ;
N'ausiguère un gros gaiard
Touca de la quitarro.
Un autre emé soun calamèu
Fasié un efèt di plus bèu.

COUPLET N°1 :
La nuit, messieurs les musiciens
Ont tenu l'assemblée.
Ils ont conclu d'aller à Bethléem
Pour voir l'accouchée
Et son beau fils qui est pauvrement
Couché sur un peu de foin.

COUPLET N°2 :
Ils ont composé en son honneur
Une belle musique ;
Il y a aumoins sept ou huit jours
Que chacun s'y applique ;
Voici ce qu'ils ont décidé,
Sous peine d'être .

COUPLET N°3 :
.

COUPLET N°4 :
E.

COUPLET N°5 :
A.

COUPLET N°6 :
N.


[Remonter]

* 38ème noël >>> Aqueste souar quauque brutau / Ce soir quelque brute :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air du "".

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
Aqueste soir quaouque brutaou...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUBLET N°1 :
Aqueste souar quauque brutau...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E."

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUPLET N°1 :
Ce soir quelque brute...

COUPLET N°2 :
.

COUPLET N°3 :
.

COUPLET N°4 :
.

COUPLET N°5 :
.

COUPLET N°6 :
.


[Remonter]

* 39ème noël >>> Bergié, veici la pas / Bergers, voici la paix :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air du "".

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
Bergié , veici la pax...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUBLET N°1 :
Bergié, veici la pas...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E."

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUPLET N°1 :
Bergers, voici la paix..

COUPLET N°2 :
.

COUPLET N°3 :
.

COUPLET N°4 :
.

COUPLET N°5 :
.

COUPLET N°6 :
.


[Remonter]

* 40ème noël >>> Mourdacai, veici lou messìo / Mourdacai, voici le messie :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air du "".

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
Mourdacey , veici lou Messie...

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E.

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUBLET N°1 :
E.

COUBLET N°2 :
A.

COUBLET N°3 :
L.

COUBLET N°4 :
E."

COUBLET N°5 :
A.

COUBLET N°6 :
E.

COUPLET N°1 :
A.

COUPLET N°2 :
.

COUPLET N°3 :
.

COUPLET N°4 :
.

COUPLET N°5 :
.

COUPLET N°6 :
.


[Remonter]

* 41ème noël >>> Long de la grand carriero / Le long de la grande carrière :

- Présentation de cette chanson : .

- Paroles : Écrites par Antoine PEYROL (1709-1779)

- Musique : Sur l'air du "".

Version originelle :

Version provençale
en graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
Long de la gran carriere...

COUBLET N°2 :
.

COUBLET N°3 :
.

COUBLET N°4 :
.

COUBLET N°5 :
.

COUBLET N°6 :
.

COUBLET N°1 :
Long de la grand carriero...

COUBLET N°2 :
.

COUBLET N°3 :
.

COUBLET N°4 :
.

COUBLET N°5 :
.

COUBLET N°6 :
.

COUPLET N°1 :
Le long de la grande carrière...

COUPLET N°2 :
.

COUPLET N°3 :
.

COUPLET N°4 :
.

COUPLET N°5 :
.

COUPLET N°6 :
.


[Remonter]


II) Chansons en français :

* S :

- Présentation de cette chanson : L

- Paroles et Musique : C.

Version originelle :

COUPLET N°1 :
S.

REFRAIN :
E.

COUPLET N°2 :
S.

AU REFRAIN

COUPLET N°3 :
S.

AU REFRAIN

Sources : P.


[Remonter]


Pour en savoir plus :

* Bibliographie consacrée à Antoine PEYROL :

Pour nous écrire : >> N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques ou des informations supplémentaires afin d'améliorer cette page...


[Remonter]

<<< Voir les autres noëls provençaux

<<< Liste des chansons en langue d'oc

© PLANTEVIN.