<< Page précédente

MUSIQUE >> ANALYSE

Les noëls de Frère Sérapion

20 noëls : 15 en provençal et 5 en français

Page en construction, merci de revenir plus tard...


Introduction :

Qui était Frère Serapion ?

Sérapion serait né en 1631 à Montélimar, de parents huguenots. Il avait deux frères.
Après un échec amoureux, il rentra pendant 3 ans dans un couvent à Avignon où il écrivit 20 noëls de 1653 à 1656 (5 en français et 15 en provençal).
Il s'intéressa à la médecine et à la poésie.

Parmi ses plus célèbres, on peut citer "Guihaume, Tòni, Pèire" (souvent attribué à tors à N.SABOLY) qui a servi de base pour la Coupo Santo de F.MISTRAL...

Beaucoup de ces noëls ont été écrits sur des airs mélodiques connus déjà existants.
NB : Il a souvent été confondu avec Nicolas SABOLY...

Mise à part ses noëls, Sérapion a écrit une dizaine d'odes et épitres : "Vers la louange des religieuses de Tullins", "Anagramme sur le nom d'Isabeau Charlotte de Chaste", "Conjouissance à Me de Clermont", "Epitre à Roubin", "Aux dames de Tullins, en réponse à une demande de noëls", "Acrostiche sur lenom de Anne Marie de Parissole", "Ode à M. le Marquis de St-Auban", ...

Ainsi, les noëls de Sérapions étaient principalement des commandes de textes de la part des dames de Tullins, de Madame de Monteiller, ... à partir d'airs musicaux populaires qu'elles lui proposaient.

Remarques sur le style de des noëls de Sérapion :


[Remonter]


I) Chansons en provençal :

* Guihaume, Tòni, Pèire / Guillaume, Tony, Pierre :

- Présentation de cette chanson : Ce noël a souvent été attribué à tord à Nicolas SABOLY. Il a servi de base mélodique à Frédéric MISTRAL pour écrire l'hymne provençal du Félibrige "La Coupo Santo".

D'autres chansons ont également été construites à partir de la musique de ce noël :

- Paroles : Chanson écrite vers 1655 ? par Frère Sérapion.

- Musique : Sur l'air de "".

Version originelle :

Version provençale mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
Guillaume, Toni, Peyre,
Jacque, Claude, Pon, Micheau, Nicouleau,
Que chascun vengue veyre Vous an jamay fa veyre
Lou solèu que pèr un trau.
Venès vite,
Qu'aqueste fes,
Lou veyrès
Tant que voudrès,
Pèr may de dous o tres.

COUBLET N°2 :
Dins uno cabaneto,
Traucade de tout cousta,
Sènse gin de lunete,
Diou fai veyre sa clarta ;
E sa mayre
Qu'es auprès d'èu,
Lou soleu,
Près de sey pèu,
Semblarié qu'un calèu.

COUBLET N°3 :
Quand miege-nuech sounave,
Someihave toutesca,
Nostre gros gau cantave :
Cacara, cacaraca !
Entende dire : Quaucun cride !
Jean, lève-te !
Gros paté
Habillo-te :
Escoute aques moté.

COUBLET N°4 :
Aquelo voix resonne Sènse veyre personne
A travers de mon chassis,
Ause l'ange qu'entonne :
Gloria in excelsy.
Et in terra,
Tòut, patatòu,
Saute ou sòu
De mon Iinsòu,
E courre coume un fòu.

COUBLET N°5 :
Anen donc, camarades, Ai vist, noun vous desplase,
Anen veyre la jassènt, Un enfant dessus lou fen,
Li toucaren d'oubade Un ome, un biòu, un ase,
Et diren toutey ensèn : A l'entour d'uno jacènt.
Jubilate, Que de joio !
Vou la canson Dins aquéu liò,
Fan triò,
E pèr ecò,
L'ase respond : "Hi ! Ho !"

COUBLET N°6 :
Courrès, courrès, bregade,
Anas veyre comme you
La Vierge benurade
Qu'alache lou filz de Diou
Et li cante Ay ! bregade, Faudra dire,
Un air nouveau Lou beau garçon Quauco cansoun,
La mamete Au garçon,
Fau pas A la façon
Faire tant de façon. D'aquelle de son-son.

COUBLET N°1 :
Guihaume, Tòni, Pèire,
Jaque, Glaude, Micoulau,
Vous an jamai fa vèire
Lou soulèu que pèr un trau.
Venès vite, courrès vite,
Qu'aquesto fes,
Lou veirés
Tant que voudrés,
Pèr mai de dous o tres.

COUBLET N°2 :
Dins uno cabaneto,
Traucado de tout coustat,
Sènso ges de luneto,
Diéu fai vèire sa clarta.
E sa maire, e sa maire,
Qu'es auprès d'éu,
Lou soulèu,
Près de si péu,
Semblarié qu'un calèu !

COUBLET N°3 :
Quand miejo-nue sounavo,
Soumihave tout-escas ;
Noste gros gau cantavo :
Cacara, Cacaraca ! (ou Cocodicodi)
Quaucun crido ! quaucun crido !
Jan, lèvo-te !
Gros palet,
Abiho-te :
Escouto aquest moutet !

COUBLET N°4 :
Sènso vèire persouno,
Au travers de moun chassis,
Ause l'ange qu'entouno :
Gloria in excelsis !
Et in terra, et in terra, ...
Tòu ! patatòu !
Saute au sòu
De moun Iinçòu,
E courre coume un fòu.

COUBLET N°5 :
Ai vist, noun vous desplase,
Un enfant dessus lou fen,
Un ome, un biòu, un ase,
A l'entour d'uno jacènt.
Que de joio ! que de joio !
Dins aquéu liò,
Fan triò,
E pèr ecò,
L'ase respond : "Hi ! Ho !"

COUBLET N°6 :
Courrès, courrès, bregado !
Anas vèire coume iéu
La Vierge benurado
Qu'alacho lou Fiéu de Diéu
Faudra dire, faudra dire
Quauco cansoun,
Au garçoun,
À la façoun
D'aquelo de soum-soum.

COUPLET N°1 :
Guillaume, Tony, Pierre,
Jacques, Claude, Nicolas,
On ne vous a jamais montré
Le soleil que par un trou.
Venez vite, courrez vite,
Car cette fois,
Vous le verrez
Autant que vous voudrez,
Plus de deux ou trois fois.

COUPLET N°2 :
Dans une petite cabane,
Trouée de tous côtés,
Sans aucune lunette,
Dieu fait voir sa clarté.
Et sa mère, et sa mère,
Qui est auprès de lui,
Le soleil,
Près de ses cheveux
Ne semblerait qu'une lampe à huile.

COUPLET N°3 :
Quand minuit sonnait,
Je m'endormais à peine ;
Notre gros coq chantait
Cocorico ! Cocorico !
Quelqu'un crie ! Quelqu'un crie !
Jean, lève-toi !
Gros paresseux,
Habille-toi :
Ecoute ce motet !

COUPLET N°4 :
Sans voir personne,
Au travers de mon chassis,
J'entends l'ange qui entonne :
"Gloria in escelsis !
Et in terra, Et in terra, ..."
Boum ! Patatrac !
Je saute au sol
De mon lit,
Et je courre comme un fou.

COUPLET N°5 :
J'ai vu, ne vous déplaise,
Un enfant sur le foin,
Un homme, un boeuf, un âne,
Autour d'une accouchée.
Que de joie ! Que de joie !
Dans ce lieu,
Ils font un trio,
Et en écho,
L'âne répond : "Hi ! Ho !"

COUPLET N° 6 :
Courrez, courrez, brigands !
Vous allez voir comme moi
La Vierge bienheureuse
Qui allaite le Fils de Dieu.
Il faudra dire, il faudra dire,
Quelque chanson ,
Au garçon,
À la façon
D'une berceuse.

Discographie / Enregistrements :
- CD "Noël en Provence (La crèche de Provence)" par Guy BONNET (Ed. Hv-Com, 2004)
- CD "Noël en Provence - Christmas in Provence" par l'Ensemble Jehan de Channey (Ed. Frémeaux, 1990 > 2002)
- CD "La maîtrise chante noël en Provence : divertissement pastoral, 12 noëls de Saboly (Harmonisés par Henri TOMASI)" par la Maîtrise d'enfants de la RTF, l'ensemble instrumental de Radio France et les tambourinaires de la Massetto Maïanenco, dirigés par Jacques JOUINEAU (Ed. Deutsche Grammophon Gesellschaft, 1963 / Believe The Restoration Project, 2017)
- Disque 45T "Noëls de Notre-Dame des Doms (1580-1610)" par le groupe folklorique d'Avignon (Ed. Ducretet-Thomson, 1962 > BNF Collection, 2016)

+ Autres chansons basées sur "Guihaume, Tòni, Pèire":

"À Nosto-Damo di Vigneiroun / À Notre-Dame des vignerons" : Version Procession, cantique après la messe

Graphie mistralienne

Traduction en français

COUBLET 1 :
Nosto-Damo, ô bono Maire !
Nàutri, sian li vigneiroun,
Qu’aujourd’uei lèisson l’araire
Pèr veni lausa toun noum.

REFRIN :
Ta bandiero
Nobl’ e fiero,
L’aubouraren
E diren :
- Tant que viéuren –
Vierge ! Que t’amaren.

COUBLET 2 :
Te pregan, Rèino sacrado !
Pèr qu’encaro, gràci à tu,
Siègue flòri l’encountrado,
E i’esbrihe ta vertu.

AU REFRIN

COUBLET 4 :
Ansin, tóutis en famiho,
Countènt d’èstre à toun entour,
Cantaren li litanìo
En te pourgènt noste amour.

COUPLET 1 :
Notre-Dame, ô bonne Mère !
Nous autres, nous sommes les vignerons,
Qui aujourd’hui laissent l’araire
Pour venir louer ton nom.

REFRAIN :
Ta bannière
Noble et fière,
Nous la relèverons
Et dirons :
- Tant que nous vivrons –
Vierge ! Que nous t’aimerons.

COUPLET 2 :
Nous te prions, Reine sacrée !
Pour qu’encore, grâce à toi,
Soit triomphante la contrée,
Et y étincelle ta vertu.

AU REFRAIN

COUPLET 4 :
Ainsi, tous en famille,
Contents d’être à tes côtés,
Nous chanterons les litanies
En t’offrant notre amour.

 

"La luno es-ti levado ? / La lune est-elle levée ?" : paroles écrites par Barthélémy CHALVET en 1852, sur l'air du noël "Guihaume, Tòni, Pèire".

Graphie mistralienne

Traduction en français

COUBLET 1 : Li pastre
La luno es-ti levado ?
Sèmblo quàsi que fai jour.
Qunto bello clartado !
Vaqui l’ange dóu Segnour.
Nous apello, pastourello,
À Betelèn,
Pastourèu, tóutis ensèn,
Courrèn, courrèn, courrèn.

COUBLET 2 : L'ange
Es pamens veritable
Qu'un Diéu vèn vous vesita ;
Es na dins un estable
Pèr precha la paureta.
Lou Messìo
De Marìo,
À Betelèn,
Li vèirés lou Diéu vivènt.
Courrèn, courrèn, courrèn !

COUBLET 3 :
Que causo tant pressado
Vous fai tant leva matin ?
Plus res dins la bourgado ?
Tout lou mounde es pèr camin.
Que de tèsto !
Pèr la fèsto,
À Betelèn,
Li saren mai de dous cènt.
Courrèn, courrèn, courrèn.

COUBLET 4 :
(...)

COUBLET 5 :
(...)

COUBLET 6 :
(...)

COUBLET 7 :
Vau mounta sus moun ase :
Femo, met-li soun bridèu ;
Faudra que lou tabase,
Pèr que li arriben plus lèu.
Lei campagno,
Lei mountagno
De Betelèn
Soun téutei negro de gènt !
Courrèn, courrèn, courrèn !

COUPLET 1 : Les bergers
La lune est-elle levée ?
Il semble qu'il fasse quasiment jour.
Quelle belle clarté !
Voici l'ange du seigneur.
Il nous appelle, bergère,
À Bethléem,
Bergers, tous ensemble,
Courrons, courrons, courrons.

COUPLET 2 : L'ange
C'est pourtant vrai
Qu'un Dieu vient nous rendre visite ;
Il est né dans une étable
Pour prêcher la pauvreté.
Le Messie
De Marie,
À Bethléem,
Vous y verrez le Dieu vivant.
Courons, courons, courons !

COUPLET 3 :
Quelle chose si pressée
Vous fait lever de si bon matin ?
Plus personne dans la bourgade ?
Tout le monde est en chemin.
Que de gens ?
Pour la fête,
À Bethléem,
Nous y serons plus de deux cents.
Courons, courons, courons.

COUPLET 4 :
(...)

COUPLET 5 :
(...)

COUPLET 6 :
(...)

COUPLET 7 :
Je vais monter sur mon âne :


Pour que nous y arrivions plus vite.
Les campagnes,
Les montagnes
De Bethléem
Sont toutes noires de gens !
Courons, courons, courons !

 

"Ra-pa-ta-plan" : paroles écrites par le félibre Barthélémy CHALVET en 1852, sur l'air du noël "Guihaume, Tòni, Pèire".
Remarquons l'allusion à la tradition locale de la Drôme : la soupe de crouzets (croisillons)

Graphie d'origine :

Graphie mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET 1 :
Sian uno boueno troupo
Tout de joueini marmouset,
Que manjan bèn la soupo,
Surtout quand èi de crouset ;
Mai pèr qu'èntre
Dins lou vèntre,
Ra-pa-ta-plan !
Tambourinen pèr l'Enfant.
Ran-plan ! ran-plan ! ran-plan !

COUBLET 2 :
Partèn pèr lou vilage (...)

COUBLET 3 :
(...)

COUBLET 4 :
(...)

COUBLET 5 :
(...)

COUBLET 6 :
(...)

COUBLET 7 :
(...)

COUBLET 8 :
(...)

COUBLET 9 :
(...)

COUBLET 10 :
(...)

COUBLET 11 :
Au son de la museto
Que juego tur-lu-tu-tu,
E de clarineto,
Veiran d'ounte sian vengu.
Zóu ! cimbalo E timbalo !...
Ra-pa-ta-plan !
Tambourinen pèr l'Enfant...
Ran-plan ! ran-plan ! ran-plan !

COUBLET 1 :
Sian uno bono troupo
Touto de jouini marmouset,
Que manjèn bèn la soupo,
Subretout quand es de crouset ;
Mai pèr qu'intro
Dins lou vèntre,
Ra-pa-ta-plan !
Tambourinen pèr l'enfant.
Ran-plan ! Ran-plan ! Ran-plan !

COUBLET 2 :
Partèn pèr lou vilage (...)

COUBLET 3 :
Anen ! Garçoun, fiheto (...)

COUBLET 4 :
Veici moun pichot fraire (...)

COUBLET 5 :
Pamens, sènso bèn courre (...)

COUBLET 6 :
Que de gènt dins l'estable (...)

COUBLET 7 :
Salut, salut, Marìo (...)

COUBLET 8 :
Avèn adu, pèr faire (...)

COUBLET 9 :
Met (...)

COUBLET 10 :
Tu, Jaque lou fifraire (...)

COUBLET 11 :
Au son de la museto
Que jogo tur-lu-tu-tu,
E de clarineto,
Veiran d'ounte sian vengu.
Zóu ! Cimbalo e timbalo !...
Ra-pa-ta-plan !
Tambourinen pèr l'enfant...
Ran-plan ! Ran-plan ! Ran-plan !

COUPLET 1 :
Nous sommes une bonne troupe
Toute de jeunes marmots,
Qui mangeons bien la soupe,
Surtout quand elle est de crouzets ;
Mais pour qu'elle entre
Dans le ventre,
Ra-pa-ta-plan !
Tambourinons pour l'enfant.
Ran-plan ! Ran-plan ! Ran-plan !

COUPLET 2 :
Nous partons pour le village (...)

COUPLET 3 :
Allons ! Garçons, fillettes (...)

COUPLET 4 :
Voici mon petit frère (...)

COUPLET 5 :
Pourtant, sans bien courir (...)

COUPLET 6 :
Que de gens dans l'étable (...)

COUPLET 7 :
Salut, salut Marie (...)

COUPLET 8 :
Nous avons apporté, pour faire (...)

COUPLET 9 :
Mets-toi ici, toi (...)

COUPLET 10 :
Toi, Jacques le joueur de fifre (...)

COUPLET 11 :
Au son de la musette (cornemuse)
Qui joue tur-lu-tu-tu,
E de la clarinette,
Nous verrons d'où nous sommes venus.
Allez ! Cymbales et timbales !...
Ra-pa-ta-plan !
Tambourinons pour l'enfant...
Ran-plan ! Ran-plan ! Ran-plan !


[Remonter]

* Fau que l'envege me passe / Il faut que l'envie me passe :

- Présentation de cette chanson : Noël.
Classification conventionnelle : noël n°.

- Paroles : Écrites par Sérapion vers 1653.

- Musique : Sur l'air de "Je rencontre Marie qui disait à son poupon une chanson jolie".

Version originelle :

Version provençale mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
Fau que l'envege me passe
De rire tout mon sadou,
A l'hasar qu'iou m'enraumasse
A crida : pare ! lou lou !

REFRIN :
Beau frayre,
Coumpayre,
Crida(s) toutey coume iou :
Pare, pare, gare, gare,
Veyssi lou fils de Diou.

COUBLET N°2 :
Sathan gagne la couline,
Fay coume un chin escauda ;
Diou li done sur l'eschine,
Pouden donc toutey crida :

AU REFRIN

COUBLET N°3 :
Es dins une cabanete,
N'y a ny fion y caleu,
Si vous lou vesias quand tete,
Es plus poulit qu'un soleu.

AU REFRIN

COUBLET N°4 :
Une troupe de marmaile
Qu'an passa touteys ensen,
An dit que dessus la paile
Avien vis une jassen.

AU REFRIN

COUBLET N°5 :
De matin quatre o cinq pastres
Me sont vengu consola,
M'an dis qu'an vis quauqueis astres
Et qu'un ange ly a parla.

AU REFRIN

COUBLET N°6 :
Quand you me rompriou lou mourre,
Fau que li vague à mon tour ;
Bouten-nous touteys à courre
Per arriba davant jour.

AU REFRIN

COUBLET N°7 :
Quand saren près de sa mayre,
La faudra felicita,
Et piey sence tarda gayre
Nous boutaren à canta :

AU REFRIN

COUBLET N°1 :
Fau que l'envejo me passo
De rire tout mon sadou,
A l'asar qu'iéu m'enraumasse
À crida : paro ! lèu lèu !

REFRIN :
Bèu fraire,
Coumpaire,
Crida(s) tout coume iou :
Paro, paro, garo, garo,
Veici lou fiéu de Diéu.

COUBLET N°2 :
Satan gagno la coulino,
Fai coume un chin escauda ;
Diéu ié douno sus l'eschino,
Pouden donnc tóuti crida :

AU REFRIN

COUBLET N°3 :
Es dins une cabaneto,
N'i'a ni fion i calèu,
Se vous lou vesias quand tèto,
Es plus poulit qu'un soulèu.

AU REFRIN

COUBLET N°4 :
Uno troupo de marmaio
Qu'an passa tóutis ensen,
An dit que dessus la paile
Avien vis uno jassen.

AU REFRIN

COUBLET N°5 :
De matin quatre o cinq pastre
Me soun vengu counsola,
M'an di qu'an vist quauquis astrs
E qu'un ange i'a parla.

AU REFRIN

COUBLET N°6 :
Quand iéu me rompriou lou mourre,
Fau que i'ague à mon tour ;
Bouten-nous tóutis à courre
Pèr arriba davans jour.

AU REFRIN

COUBLET N°7 :
Quand saren près de sa maire,
La faudra felicita,
E pièi sens tarda gaire
Nous boutaren à canta :

AU REFRIN

COUPLET N°1 :
Il faut que l'envie me passe
De rire tout mon sadou,
Au hasard que je m'enraumasse
À crier : pare ! Vite vite !

REFRAIN :
Beau-frère,
Compagnon,
Tu cris tout comme moi :
Pare, pare, gare, gare,
Voici le fils de Dieu.

COUPLET N°2 :
Satan gagne la colline,
Il fait comme un chien échauffé ;
Dieu lui donne sur l'échine,
Nous pouvons donc tous crier :

AU REFRAIN

COUPLET N°3 :
C'est dans une petite cabane,
Il n'y a ni eau ni lampe à huile,
Si vous le voyiez quand il tête,
Il est plus joli qu'un soleil.

AU REFRAIN

COUPLET N°4 :
Une troupe de marmaille
Qui ont passé tous ensemble,
Ont dit que dessus la paille
Avaient vu une jassen.

AU REFRAIN

COUPLET N°5 :
Le matin, quatre ou cinq bergers
Sont venus me consoler,
Ils m'ont dit qu'ils ont vu quelques astres
Et qu'un ange leur a parlé.

AU REFRAIN

COUPLET N°6 :
Quand moi je me suis rompu le museau,
Il faut que j'y aille à mon tour ;
Mettons-nous tous à courir
Pour arriver avant le jour.

AU REFRAIN

COUPLET N°7 :
Quand nous serons près de sa mère,
Il faudra la féliciter,
Et puis sans ne guère tarder
Nous nous mettrons à chanter :

AU REFRAIN


[Remonter]

* A / A :

- Présentation de cette chanson : .
Classification conventionnelle : noël n°.

- Paroles : Écrites par Sérapion .

- Musique : Sur l'air de ""

Version originelle :

Version provençale mistralienne :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
Q.

REFRIN :
T.

COUBLET N°2 :
.

AU REFRIN

COUBLET N°3 :
.

AU REFRIN

COUBLET N°4 :
.

AU REFRIN

COUBLET N°1 :
.

REFRIN :
.

COUBLET N°2 :
.

AU REFRIN

COUBLET N°3 :
.

AU REFRIN

COUBLET N°4 :
.

AU REFRIN

COUPLET N°1 :
.

REFRAIN :
.

COUPLET N°2 :
.

AU REFRAIN

COUPLET N°3 :
.

AU REFRAIN

COUPLET N°4 :
.

AU REFRAIN


[Remonter]


II) Chansons en français :

* Ô miracle nouveau :

- Présentation de cette chanson : Noël écrit en français. Il présente la particularité d'être sur une thème littéraire que l'on retrouve dans les noëls de SABOLY avec des expressions analogues...
Classification conventionnelle : noël n°.

- Paroles : Écrites par Sérapion vers 1653 ?

- Musique : Sur l'air de "Un galant tout nouveau".

Version originelle :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
O miracle nouveau,
O heureuse advanture,
L'autheur de la nature
S'est réduit au berceau
Né déjà créature.
O miracle nouveau.

COUBLET N°2 :
Par excès d'amour
Qui n'eut point de semblable
Un dieu dans une estable
Vient faire son séjour
Et se rend misérable
Par un excès d'amour.

COUBLET N°3 :
Prodigieux effet
De la toute puissance
On voit la Providence
Qui demande du laict
L'Eternel dans l'enfance
Prodigieux effet.

COUBLET N°4 :
Roy, subject, homme et dieu,
Père et fils tout ensemble,
L'impassible qui tremble,
L'infini dans le lieu,
Qu'est-ce qui vous ressemble,
Père, filz, homme, Dieu ?

COUBLET N°5 :
Amour vous a blessé
Par un coup de sa flesche
Et jusque dans la cresche
Il vous tient abaissé,
Votre cœur par sa bresche
Dit qu'amour l'a blessé.

COUPLET N°1 :
Ô miracle nouveau,
Ô heureuse aventure,
L'auteur de la nature
S'est réduit au berceau,
Né déjà créature.
Ô miracle nouveau.

COUPLET N°2 :
Par excès d'amour
Qui n'eut point de semblable,
Un dieu dans une étable
Vient faire son séjour
Et se rend misérable
Par un excès d'amour.

COUPLET N°3 :
Prodigieux effet
De la toute-puissance,
On voit la providence
Qui demande du lait ;
L'éternel dans l'enfance
Prodigieux effet.

COUPLET N°4 :
Roi, sujet, homme et dieu,
Père et fils tous ensemble,
L'impassible qui tremble,
L'infini dans le lieu,
Qu'est-ce qui vous ressemble :
Père, fils, homme, Dieu ?

COUPLET N°5 :
Amour vous a blessé
Par un coup de sa flèche
Et jusque dans la crèche,
Il vous tient abaissé,
Votre cœur par sa brèche
Dit qu'amour l'a blessé.

Sources : P.


[Remonter]

* S :

- Présentation de cette chanson : L.
Classification conventionnelle : noël n°.

- Paroles et Musique : C.

Version originelle :

Traduction en français :

COUBLET N°1 :
Q.

REFRIN :
T.

COUBLET N°2 :
Q.

AU REFRIN

COUBLET N°3 :
Q.

AU REFRIN

COUBLET N°4 :
Q.

AU REFRIN

COUPLET N°1 :
Q.

REFRAIN :
T.

COUPLET N°2 :
Q.

AU REFRAIN

COUPLET N°3 :
Q.

AU REFRAIN

COUPLET N°4 :
Q.

AU REFRAIN

Sources : P.


[Remonter]


Pour en savoir plus :

* Bibliographie :

Pour nous écrire : >> N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques ou des informations supplémentaires afin d'améliorer cette page...


[Remonter]

<<< Voir les autres noëls provençaux

<<< Liste des chansons en langue d'oc

© PLANTEVIN.